Des sports

Alexandre Giroud, au nom du père

L’émotion d’Alexandre Giroud n’a pas été oubliée dans un tourbillon d’émotions fortes qui a secoué l’arrivée de Dakar pleine de joie.

Lors du deuxième titre moto de l’Anglais Sam Sunderland et de la marche victorieuse de Nacelle Al Atya en auto, le Moustachu Vercor s’est présenté vainqueur de son Yamaharapter bleu. “Mission Dakar”.

“Mais savez-vous ce qui se passe ?” »»

“C’est encore difficile. Il n’y a pas de mot. Il a commencé par lâcher prise, enlever son casque et s’habiller du drapeau bleu-blanc-rouge hissé par le mécanicien. J’ai tellement réfléchi dans les 100 derniers kilomètres. Plus je me rapprochais à la ligne, plus je me disais : “Mais tu sais ce qui se passe ?” “Je ne savais pas où j’étais…”

Dans la douzième étape finale, Giroud n’a plus peur de ses adversaires. Les deux principaux, Andujar d’Argentine et Copetti des États-Unis, sont éliminés depuis un certain temps. Mais selon lui, il a dû se battre contre lui-même, son « ennemi principal », notamment les tempêtes internes qui se sont levées en même temps que le sable saoudien soulevé par le vent.

“J’avais envie de partager ce moment”

Quand j’ai rappelé la mémoire de mon père, Daniel, décédé à Covid en avril dernier, les larmes ont coulé.

“Il y a vingt-cinq ans, alors qu’il était le premier pilote à amener un quad à l’arrivée du Dakar, il m’a donné un rêve. C’est lui qui m’a donné cette passion et m’a tout appris. C’est lui qui m’a accompagné en Amérique du Sud en 2017 alors qu’on venait de repartir avec une caisse à outils sous le bras dans cette aventure. Partager ce moment avec lui je le voulais, mais malheureusement il n’est plus là…”

De là, le père doit être fier de son fils qui, à 40 ans, participe pour la sixième fois, escaladant les dunes comme l’an dernier et atteignant le sommet sans tomber du mauvais côté.

“J’ai tout fait pendant un an pour arriver ici, c’est super”, conclut Alexandre Giroud avant de se diriger vers le podium nocturne de Jeddah. Selon lui, il ne fait aucun doute qu’il n’était plus seul lorsqu’il est monté.

Alexandre Giroud, au nom du père

Source link Alexandre Giroud, au nom du père

Back to top button