Économie

Bell révèle sa relation de capital avec Lactalis

La liberté du destin a un prix. Et le Groupe Bel Agribusiness est prêt à payer pour cela. En effet, en opposition au retrait du Groupe Lactalis de la capitale, il a décidé de céder la marque de fromage Leerdammer acquise en 2002 (l’une des cinq grandes marques aux côtés de La Vache qui rit, Babybel, Kiri et Boursin). . Les deux entreprises familiales ont annoncé vendredi 19 mars avoir entamé des négociations exclusives pour transférer la propriété de la marque à Lactalis, ainsi que la propriété de ses filiales. Italien, allemand et ukrainien de Bell.

Après la transaction, Lactalis, qui détenait 23,16% des actions de Bell, détiendra désormais les 0,9% restants de son capital. Ainsi, Lactalis, qui prétend être le premier fabricant mondial de produits laitiers, franchit une nouvelle étape dans sa stratégie d’acquisition de marché obligatoire.

Articles réservés aux abonnés Lire à nouveau Lactalis fait baisser le prix du lait payé aux agriculteurs

“” Cette activité permettra à Lactalis de s’implanter sur le marché néerlandais du fromage et d’établir une présence industrielle aux Pays-Bas à travers ses trois sites de production. Le transfert aux filiales italienne, allemande et ukrainienne Lactaris renforcera la capacité commerciale dans ces pays, servira la marque Rheadama et permettra aux autres produits de Bell d’être vendus sur ces marchés. , Le patron de Lactalis, Emmanuel Besnier, explique dans un communiqué de presse publié conjointement par les deux sociétés.

Diversification des fruits et légumes

L’unité transférée pèse environ 500 millions d’euros et dégage un bénéfice d’exploitation d’environ 25 millions d’euros. Pour Antoine Fievet, PDG du groupe Bel «Grâce à ce plan de vente de la frontière, y compris la marque Rheadama, à Lactalis, nous pouvons renforcer notre modèle d’entreprise familiale indépendante et intégrer une vision à long terme.

Selon les données publiées vendredi, les ventes en 2020 ont augmenté de 1,5% à 3,45 milliards d’euros, les marges ont augmenté de 7,1% et le résultat net a augmenté de 18,4% à 144 millions d’euros. Fievet souhaite continuer à délocaliser l’entreprise autour des trois pôles fruits et légumes, qui sont les deux axes de diversification, ainsi que le socle historique des produits laitiers, qui a débuté en 2015. Je le ferai. Il a ainsi acquis MOM et sa compote Materne en 2016, et la start-up végétale All In Foods en 2020.

Lire à nouveau Une vache qui rit essaie d’avaler un pompote

Le but est d’équilibrer les scories d’une part et les fruits et légumes d’autre part sur le long terme. Le PDG a également décidé de miser sur une politique forte de responsabilité sociale et environnementale. Le Groupe Bell se démarque ainsi en s’associant à 800 éleveurs français pour collecter le lait et en payant 5 à 20 euros la tonne au-dessus du standard moyen. La route qui éloigne Bell de Lactalis.

Bell révèle sa relation de capital avec Lactalis

Source link Bell révèle sa relation de capital avec Lactalis

Back to top button