France

ce que prévoit la nouvelle loi “Egalim 2”

Le Parlement a adopté définitivement jeudi soir, par un vote final du Sénat, de “nouvelles règles du jeu” pour protéger la rémunération des agriculteurs dans les relations commerciales avec les industriels et les distributeurs. Le gouvernement souhaite une mise en œuvre « dans les plus brefs délais ».

Le projet de loi du député LREM Grégory Besson-Moreau, dit “Egalim 2”, qui a fait l’objet d’un accord entre députés et sénateurs en commission mixte mixte (CMP), avait été adopté à l’unanimité la semaine dernière par l’Assemblée nationale.

L’objectif de ce nouveau texte est de compléter la loi Alimentation ou « Egalim », votée en 2018, qui n’a pas tenu ses promesses en matière de rémunération des agriculteurs.

Voici ses principaux points.

“Non négociable” du prix des matières premières

Elle prévoit de généraliser les contrats écrits entre l’agriculteur et l’entreprise qui transformera ses produits, sur un minimum de trois ans, en tenant compte des coûts de production. Et de rendre « non négociable », entre le fabricant et le distributeur, la partie du prix correspondant au coût des matières premières agricoles.

« Des progrès » introduits par le Sénat : le principe de non-négociation s’appliquera à tous les produits alimentaires, « quel que soit le volume des différents ingrédients », se sont félicités les sénateurs qui saluent également « le nouvel encadrement des produits alimentaires vendus sous MDD ». ”.

Expérimentation sur la levée de la seule revente à perte

La CMP a également validé le principe d’une expérimentation pour exclure certaines filières fruits et légumes du relèvement du seuil de revente à perte mis en place depuis Egalim 1.

L’indication du pays d’origine devient obligatoire

Le projet de loi prévoit également de rendre obligatoire l’indication du pays d’origine pour les produits agricoles et alimentaires.

L’objectif de ce nouveau texte est de compléter la loi Alimentation ou « Egalim », votée en 2018, qui n’a pas tenu ses promesses en matière de rémunération des agriculteurs.

Pas “encore pas à la hauteur des espoirs des agriculteurs”, selon le rapporteur

“Nous choisissons la confiance”, a déclaré la rapporteure centriste Anne-Catherine Loisier, tout en exprimant ses craintes que ces dispositions “ne soient pas encore à la hauteur des attentes des agriculteurs”.

“Il est de la responsabilité des acteurs de la chaîne alimentaire de respecter ces règles”, a prévenu Micheline Jacques (LR).

A gauche, le groupe PS a voté pour le texte, “sans illusions, avec le sentiment d’un travail inachevé”, a souligné Franck Montaugé, tandis que l’écologiste Joël Labbé a voté “à l’envers”. Le groupe CRCE à majorité communiste lui a refusé ses voix.

“Les avancées sont grandes”, assure la ministre Denormandie

« Les avancées sont grandes », au contraire, selon le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, « car le texte va permettre d’agir réellement sur les rapports de force en permettant de garantir l’avance du prix et en apportant transparence, pour passer de la méfiance à la confiance dans les relations commerciales ».

“Nous devons maintenant agir rapidement pour mettre en œuvre, avant les prochaines négociations commerciales qui sont annoncées, cette loi Egalim 2”, a-t-il ajouté. “Je mettrai les projets de décrets d’application en consultation dès que possible”, a-t-il déclaré.

Les négociations commerciales annuelles sur les produits de marques nationales (Danone, Fleury Michon, Herta, etc.) débutent ce mois-ci et dureront jusqu’au 1er mars, l’essentiel des négociations se déroulant entre décembre et février.

40%

L’amélioration des revenus ne dépend pas uniquement des rapports de force avec l’industrie et la distribution. La Coopération agricole, qui regroupe des entreprises coopératives, a souligné que le texte « ne concerne que 40 % des revenus des agriculteurs puisqu’il n’agit que sur la part des matières premières agricoles vendues par les supermarchés ». Les autres marchés sont la restauration collective et commerciale, l’export, la vente directe, etc.

ce que prévoit la nouvelle loi “Egalim 2”

Source link ce que prévoit la nouvelle loi “Egalim 2”

Back to top button