Mode de vie

“Cette année, c’est l’horreur”

Malheureusement, j’ai aussi testé le temps pour flâner dans la forêt de Sennuse ce mercredi soir. Je suis à peine sorti de la voiture et j’ai été immédiatement attaqué par une dizaine de moustiques. Depuis quelques jours, ces insectes sont au centre des conversations à Maconival des Sans. Certains n’hésitent pas à “l’agression” sur les deux rives. Le patrimoine épicé du début de l’été est exceptionnel en période de Saône, qui a une faible humidité (92,4 mm en juin et 136,6 mm en juillet, selon Info Climat) et a probablement culminé en juillet. 20. Avantages des moustiques se reproduisant dans les eaux stagnantes : Oubliés étangs, flaques d’eau, coupes et autres récipients dans notre jardin.

“Cet été, nous ne sommes pas gâtés entre la météo et les moustiques maintenant.”

“C’est horrifiant et c’est impossible de rester dehors plus de cinq minutes”, témoigne Mâconnais…

“Cette année, c’est l’horreur”

Source link “Cette année, c’est l’horreur”

Back to top button