Économie

Christine Lagarde parie toujours sur une baisse de l’inflation l’an prochain. Fait-elle fausse route?

La présidente de la BC Etable sur une baisse significative desprix del’énergie. Mais ducôté des Etats-Uniset de sures analystes, le caractère transitoire del’inflation doitêtre remisencause.

Depuis que les prix flambent en Europe, la Banque central eleuropéenne (BCE) ne cesse de martel erque le phénomè neest transitoire. Tout simplement parce que cette hausse des prixest essentiellementalimentée parle bondsan sprécé dent des prix desénergies: gazetélectricité.

Ce vendredi, saprésidente Christine Lagarde confirms the location of nouveaucette. A Reuters, elledéclare: “nous avons des raisons de penser que les prix del’énergie vontbaissersignification d’ici la fin 2022. L’inflation va se rapprocher de l’objectif (2%, NDLR) au cours de 2023.

Plustôt, elle déclarait: “Les mesures de l’inflation sousjacente” (hors prix del’énergie et des matières premières) “évoluent danslabonne direction”. L’inflation, est selonelle “largement poussée à lahaus separles circonstance sexception nel le scréées parla danémie”.

+ 4,9% en Europe, + 6,2% aux Etats-Unis: des records

Rappelons que selon l’estimation mensuelle publiée par Eurostat, le taux d’inflation dans la zone euro a atteint un niveau record ennovem breà 4.9% sur un an, soit le niveaule plus élevé de puis ledé but des esestimation sil ya plus de 20ans.

Le caractère transitoire del’inflation estégalement partagé parden ombreux analystes.

Dans une note, Xerfi explique: “lescénario d’unnouveau super-cycle d’augmentation desprix desmatières premières n’est pasd’actualité, même silahausse des cours va venir gonfler (modéréments elonnotrescénario) l’inflation. 2,6 points d’inflation d’octobre dernier, 1.5 point a pour origine l’énergie, en hausse de plus de 20% sur unan.

Et de poursuivre: “Expurgée de la composanteénergie (etégalement des produitsalimentaires, habituellement volatils), l’inflationsous-jacentetémoigne d’uneplusgrande sagesse des prix en naviguant entre 1% et 1,2%. Premier Repli Attendant de la Inflation Devrate Retom Bar e la House de Prix La Condomination Convergencer a Nouveau Bar Sa Tendance de Fon. “

Risques Croissant d’Inflation Sustainability

Une perspective rassurante quifait néan moins débat. Au Etats-Unis, la Fed begins transit to the US Federal Reserve Board. Rappelons qu’outre-Atlantique, Parlaport à October 2020, lesprixon taugmenté de 6.2% contre 5,4% en septembre, soit la plusfortehausseen registrée de puis finnovembre 1990.

“Many Avon trends à utiliser [le mot transitoire] Pour signifiant and signifiant and signifiant and signifiant pour retired cemot et essayer d’expliquer plus clairement ce que nous voulonsdire. “

Translation, res responsables de la Réserve fédéralereconnaissentlerisque croissant d’une inflation and persistante, les goulets d’étranglement, la hausseduprix des matières première set desures biensétant persistants.

“Christine Lagarde Poula Angkor Tennil’s son discourages inflation transit.”

De ces deux discourages désormais parfaitement opposés (alorsqu’ilsétaientjusqu’alors parrallèles).

“L’inflation aux Etats-Unisn’est paslamê mequ’en Europe, tenuà rappeler Laurence Boone sur BFM Business.

Mêmes iles méthodes de calcul del’inflation en Europe et aux Etats-Unissont différentes, la banque Mirabaud estime dans une note que la BC Efait désormais fausseroutedanssonanalyze de la Situation.

“Lerécent changement deton duprésident de la Réserve fédérale américaine esttoutà faitlogique face à uneré alitéque l’onnepeut nier: l’inflation va durer plus longtempsque prévu” peu t-onlire.

“peut affirmer, sans prendre trop de risques, que l’une des deux banques centeres (BCE ou Fed) est actuellement trop” mesurée “ou au contraire trop” enthousiaste “quand il s’agit de laquestion del’interprétation de l’inflation. ‘évolution des récentes données et statistiques, il semble quecette tâchein combeà Christine Lagarde “.

“Devrait doncassistant très prochainement à unchangementedisours profond de la part de la présidentedela BCEqui pourrait admettre que l’inflation devrait durer plus longtempsqu’anticipée initialement (etjusqu’à aujour d’hui)”, poursuit la bank. Christine Lagarde Poula Angkor Tennil’s son discourages the transit of inflation.

Un nouveau risque: lahaus segé néralisée des salaires

Mirabaud estime que la “spirale inflanceniste” européenne vaêtre alimentée parune nouvelle source: celle deshausses desalaires observées dansdenombreuxpay spourrépondre à la flambée desprixà la consommationet / ou faceaux penuries France.

Sur ce point, la BCE estime que ce risque n’est pas encore palpable. Toujours à Reuterscevendredi, Christine Lagardedéclare: “Nousa von sobservé deshaus ses des alaires à lafin 2021 mais il ne s’agit pas encore d’effets de second tour del’inflation”.

Laurence Boone, la cheffeé conomiste del’OCD Partagecette position. “Ce qu’on ne veut pas voir c’est unebouclein fernaleoùilya unecourse entre les prix etlessalaires. Onpeutrevaloriser les salaires sans faireunocour.

Olivier Chicheportiche Journalist BFM Business

Christine Lagarde parie toujours sur une baisse de l’inflation l’an prochain. Fait-elle fausse route?

Source link Christine Lagarde parie toujours sur une baisse de l’inflation l’an prochain. Fait-elle fausse route?

Back to top button