Économie

Comment la pandémie aur dement impacté la consommation de chocolat en Suisse

La consommation de chocolaten Suisse à son plus bassniveau en près de 40ans. Causality, letélé travail, lesstrictions sanitia, mais aussi l’absence des voyageurs.

Le chocolatsuissen’a pasé chapé auchoc de la pandémie: la consommation d’un des produits phares de ce pays alpinafondul’an passé à son plus basniveaude puis près de 40ans.

Les Helvètes, premier consommateurs de chocolat au monde, onteusemble-t-ill’appétit coupé parle virusen 2020: ilsontmangé 9,9 kg per personne (contre 10,4 kg l’année précédente), passant ainsi sous la barre symbolique des 10 kgs, la quantité la barre symbolique des 10 kgs Chocosuisse.

Mêmetendance pourla production de chocolat, quiachuté de 10% parrapport à l’année précédente, à 180.000 tonnes. Other exports, 70% Chocolatier Swiss revenue, 11.5% 126.000 tonnes revenue.

L’ampleur du recul de la consommation s’explique en partie par le faible nombre de Touristesquiapes ésurles statistique sannuelles, nuancé Urs Furrer, le patron de Chocosuisse, lors d’un entretien avecl’AFP.

Pourévaluer la consommation parpersonne d’unpaysà l’autre, les volume vendus dans chaquepayssont divisés parlenombre d’habitants, cequitend à gonflerles chiffresen Suisseoù tablete setpralines font partie des souvenirs que les ramènent dansleurs

“ne pourrait pas compter Exactement la consommation des habitants (sans Touristes) parce qu’au point de vente, le vendeur ne sait pas si une personne quiachè telechocolat habitedans le pays ou si cette personne est un ou une Touriste”, at-il précisé.

Moins depralines offertes

Le calcul donne cependant un ordre degrandeur. Et comme ailleurs, la consommation en Suisse aussidé cliné aveclacrise sanitaire, avec les changements dans les habitudes de consommation, entreleté létrava iletles restrictions sanitaires.

“La consommation aussidiminué dans les lieuxoùilya beaucoup depassages, comme les gares ou les center villes”, noté M. Furrer, réduisant lesachats dits d’impulsion pour les barres de chocolatsou ventacheté.

Avec la distanciation sociale, les occasions des eréuniron tégalementé témoins fréquente set “les ventes de pralines en cadeauontaussidi minué limitant lesachats de pralines”, at-ila jouté.

Par contre, la vente de produits dits semi-finis, “c’est-à-direlamasse chocolaututilis éechezles boulangers-pâtissier set confiseursaugmenté surle marché Suisse”, relevé M. Furrer, les amazons de chocolatétant In addition, nombreux à craquer pourune douceur à consommer à la maison.

Mardi, Lindt & Sprüngli, un des chocolatiers les plus connus du pays alpin, publiéses résultatsannuels, faisantluia ussiétat d’unebaissede 10,9% de son chiffre d’affaires en 2020, à 4,02 Milliards de Franceis (3,63 milliards).

Hors effets de change, le repli de ses ventes s’esttoute fois limité à 6.1%, at-il précisé.

Alors que le chocolat fait partie des produits dit deréconfort, très prisés durantle confinement, les ventes de Tablettes de samarque Excellence on taffiché unecroissance à deux chiffres.

Mais le groupe suisse a aussi subi le contrecoup de l’effondrement du Tourism equis’ estré percuté surles boutique shors tax sdans les aéroports, de la fermeture de ses cafes et magasins, de la baisse des services pour la restauration ainsi que d’unemo indre demandeà.

Comment la pandémie aur dement impacté la consommation de chocolat en Suisse

Source link Comment la pandémie aur dement impacté la consommation de chocolat en Suisse

Back to top button