Santé

Confinement: Si Jean Castex «veut sécuriser», il doit donner une «certitude» au neuropsychiatre Boris Cyrulnik.

Le 15e jour de Noël, le gouvernement précise aujourd’hui ce qui peut et ne peut pas être fait pendant la célébration de fin d’année. Nous devons continuer à lever les restrictions par étapes, mais pour le moment, certaines restrictions restent assez floues.Incertitude “douleur” Mais c’est nécessaire “J’accepte”Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, expliquera ce jeudi sur franceinfo. Il est Jean Castex “Je veux sécuriser, il doit donner la certitude.”

franceinfo: Cette incertitude de ce qui nous attend est moralement importante, mais est-ce difficile pour la santé mentale?

Boris Cyrulnik: Bien sûr, la chose la plus sûre est la certitude, et l’incertitude est douloureuse car il n’y a pas de plan d’action à prendre. Nous ne savons pas quoi faire et critiquons les changements hebdomadaires dans les décisions gouvernementales. Mais en réalité, le gouvernement ne s’adapte qu’aux changements du virus et du traitement. C’est effrayant. Parce que cela nuit à la certitude. Mais je pense qu’il faut accepter l’incertitude. Certains d’entre nous savent et acceptent qu’il y a des évolutions à respecter. Le virus disparaît progressivement. Moins on sort, plus on s’enferme et plus vite le virus disparaît. Et il y a des gens qui sont anxieux et qui ont besoin de certitude. Ils s’en tiennent à tout prophète essayant de faire une prédiction. Et c’est dangereux parce que cela maintient le virus.

Parlez-vous de complot, de fausses déclarations?

Oui, il y a toujours des sauveurs qui prétendent savoir quand la culture est en ébullition. Bien sûr, ce sont des escrocs culturels, mais ils sont très populaires. Regardez le nombre de dictateurs démocratiquement élus sur terre aujourd’hui. Et c’est la règle. De nombreux dictateurs n’ont pas dirigé le coup d’État. Et ces électeurs qui votent pour le dictateur sont ceux qui se laissent tromper par les prophètes qui revendiquent la certitude. S’il vous plaît, votez pour moi, je vous dirai quoi faire et le virus mourra. Cela vient d’un complot.

Quelle est la communication idéale pour le Premier ministre Jean Castex?

S’il veut sécuriser, il doit faire preuve de certitude, mais je pense que la communication idéale est de dire la vérité. Autrement dit, nous savons, ne savons pas, nous savons dans 15 ou 20 jours. Beaucoup de gens sont prêts à être d’accord avec cette incertitude, mais c’est correct. Le gouvernement ne veut pas sacrifier les vacances, d’autant plus que cette année est une période incontournable pour les Français. Les rituels familiaux, religieux et amicaux sont importants pour lutter contre les troubles psychologiques imposés par le virus. Il y aura probablement un rebond après les vacances, ce qui prend des risques. Mais si Emmanuel Macron ne prend pas ce risque, il augmentera la protection contre le virus, mais en même temps cela augmentera la confusion anxieuse.

Confinement: Si Jean Castex «veut sécuriser», il doit donner une «certitude» au neuropsychiatre Boris Cyrulnik.

Source link Confinement: Si Jean Castex «veut sécuriser», il doit donner une «certitude» au neuropsychiatre Boris Cyrulnik.

Back to top button