Diplomatie féministe – Santé mondiale – Journée mondiale pour le droit à l’avortement (28.09.23)

En cette Journée mondiale pour le droit à l’avortement, la France réaffirme avec force son attachement indéfectible à ce droit inaliénable et fondamental pour la santé, la vie et la liberté des femmes, ainsi que pour la pleine réalisation de l’égalité femmes-hommes. Le droit à l’avortement doit être respecté en toutes circonstances, y compris en situation de crise et de conflit, et s’exercer dans des conditions de sécurité, de respect et de dignité satisfaisantes. Le non-respect de ce droit provoque chaque année des milliers de décès ou de très graves complications pour la santé des femmes.

A l’occasion du 8 mars 2023, la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Mme Catherine Colonna, a lancé la deuxième stratégie internationale de la France en matière de droits et santé sexuels et reproductifs pour la période 2023 – 2027. Cette stratégie consacre l’accès à l’avortement sécurisé et la promotion d’un environnement favorable permettant le respect de ce droit fondamental comme priorités. Elle donne des moyens concrets pour atteindre ces objectifs collectifs.

A l’occasion de la semaine à haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies le 17 septembre 2023, la Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Mme Catherine Colonna, a organisé une réunion des diplomaties féministes et une réunion sur la situation des femmes afghanes, durant lesquelles elle a réitéré les engagements de la France. La ministre a notamment insisté sur la mobilisation de la France pour l’achat et la distribution de moyens de contraception à travers le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) et l’Organisation du dialogue pour l’avortement sécurisé en Afrique de l’Ouest. Mme Colonna a également rappelé sa contribution au Fonds français Muskoka, à hauteur de 50 millions d’euros, afin de contribuer au recul de la mortalité maternelle, néonatale et infantile, enjeu crucial sur le continent africain. La France, conjointement avec le Mexique et ONU Femmes, a en effet mobilisé la communauté internationale pour apporter un soutien concret au combat pour le droit à l’avortement, en prenant la tête d’une coalition en faveur des droits et santé sexuels et reproductifs lors du Forum Génération égalité de Paris de 2021.

La France mène une diplomatie résolument féministe et continuera à défendre sans relâche le droit des femmes à disposer librement de leur corps ainsi que la reconnaissance du droit à l’avortement en tant que droit fondamental, face aux velléités de remise en cause.

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/diplomatie-feministe/actualites-et-evenements/article/diplomatie-feministe-sante-mondiale-journee-mondiale-pour-le-droit-a-l-275442?xtor=RSS-1 Diplomatie féministe – Santé mondiale – Journée mondiale pour le droit à l’avortement (28.09.23)

Exit mobile version