Mode de vie

énergie. Vous n’êtes pas éligible au bonus de 100 € ?Nos 5 conseils pour les sauver à la maison

Vous n’êtes pas qualifié ? Ne soyez pas déçu ! En adoptant ces 5 bons gestes dans votre portefeuille, vous pouvez économiser jusqu’à 145 euros par an à la maison. D’ailleurs, la planète vous remercie.

1/ radiateur : au moins -10 euros

La production de chauffage et d’eau chaude est un poste de dépenses important des ménages, représentant environ 60 % de la consommation totale d’énergie. Cependant, selon l’Ademe (Agence française pour la maîtrise de l’énergie et de l’environnement), une fois de moins, la consommation peut être réduite de 7 %. Choisir la bonne température (19-21°C le jour, 17°C la nuit), équiper le radiateur d’un thermostat, fermer les volets la nuit pour garder la chaleur, et garder les portes et fenêtres bien isolées… Difficile quantification-en fonction de la zone de résidence, du nombre d’habitants, du mode de chauffage utilisé, des coutumes, du prix du kWh, etc., il sera d’au moins 10 euros.

2/ Chauffe-eau : Environ -15 euros

En abaissant la température du ballon d’eau chaude de taille moyenne de 5°C, il est possible d’économiser 15 euros par an en énergie. De plus, les vannes thermostatiques limitent les consommations et, si vous habitez dans une grande maison, installez une sonde externe pour permettre à la chaudière de prédire les coups de froid. C’est synonyme de réduction de la consommation d’énergie de 15 %. ..

3/ Appareils en veille : jusqu’à -80 euros

Ordinateurs, téléviseurs, électroménagers, chargeurs… Si vous les gardez connectés, ils consommeront de l’électricité. Les appareils de veille soulignent l’organisation, représentant près de 11 % de la consommation électrique annuelle moyenne de chaque foyer français. Par conséquent, en faisant fonctionner la prise dans le vide, vous risquez de perdre jusqu’à 80 euros et de retirer la prise.

Selon CNews, les appareils les plus énergivores sont les écrans et périphériques (209 kWatts par heure, soit 23 € par an), les antennes de réception satellite (131 kWatts, soit 14,50 €), les sèche-linge (103 kWatts, soit 11,30 euros) , four (86,5 kWatts, soit 9,50 euros), TV (77 kWatts, soit 8,50 euros), box internet (61,3 kWatts, soit 6,80 euros).

Une box qui s’allume 24h/24 consomme autant qu’un réfrigérateur en un an. L’Ademe estime que 15 à 50 appareils par foyer sont inutilement en veille.

4/ Réfrigérateur : -5 à -30 euros

La consommation annuelle moyenne d’un petit réfrigérateur (100 kWh) est de 15 euros (100 kWh x 0,15 euros), estimée par le fournisseur d’électricité verte Plüm Energy. Cependant, soyez prudent. Les réfrigérateurs « trop froids » consomment beaucoup plus, mais la température optimale pour conserver les aliments est de 4 à 5 °C. Geste correct ? Le régler à la bonne température et le décongeler régulièrement permet d’économiser en moyenne 30 % d’énergie sur l’année. Pour les modèles plus petits, vous pouvez économiser un peu moins de 5 euros.

Si vous possédez un réfrigérateur américain qui consomme environ deux fois plus qu’un réfrigérateur standard, soit 96 euros par an (640 kWh x 0,15 euros), vous pouvez économiser près de 30 euros avec la même astuce. Les réfrigérateurs plus anciens peuvent également consommer de l’énergie. Le montant annuel maximum est de 450kWh, soit 67,50 euros. En s’en occupant, ce sera aux alentours de 20 euros que vous n’aurez pas à débourser.

5/ Plaque de cuisson : au moins -10 euros

Choisir une plaque de cuisson inductive (ou à gaz) plutôt qu’une plaque vitrocéramique ou une plaque électrique traditionnelle peut économiser 30 à 50 % d’électricité, selon Engie. N’oubliez pas non plus de couvrir la casserole pour éviter les pertes de chaleur. L’Ademe ajoute que les consommations d’électricité et de gaz seront réduites d’un quart. Là encore, selon le modèle de plaque utilisé, la fréquence et le temps de cuisson, il est difficile d’évaluer les économies, mais au moins 10 € par an.

énergie. Vous n’êtes pas éligible au bonus de 100 € ?Nos 5 conseils pour les sauver à la maison

Source link énergie. Vous n’êtes pas éligible au bonus de 100 € ?Nos 5 conseils pour les sauver à la maison

Back to top button