France

Feu de joie et gaz lacrymogène … un millier de personnes évacuées après la réouverture des bars

Un feu de joie a été allumé le 19 mai à la place Sainte-Anne à Rennes, obligeant la police à intervenir. – David Vincent / AP / SIPA

Ils étaient plusieurs centaines, probablement un millier, rassemblés sur la place Sainte-Anne. Mercredi soir, la police a dû intervenir sur la place festive de Rennes pour disperser des centaines de fêtards vers 22 heures, bravant le couvre-feu décalé à 21 heures La place Sainte-Anne, tout comme la proche rue Saint-Michel (célèbre rue de la Soif ), avait déjà été pris d’assaut dans l’après-midi pour profiter de la réouverture des terrasses des bars. Certains ne semblaient pas prêts à arrêter la fête lorsque les bars fermaient.

Un grand feu alimenté par des palettes a même été allumé au milieu de la place, obligeant les pompiers à intervenir. Quelques poubelles et incendies de matières diverses ont également été éteints rue du Champ-Jacquet. “On s’y attendait un peu, on savait qu’il y avait de l’effervescence avec la réouverture des terrasses”, ont déclaré les pompiers. Il n’y a eu aucun blessé, selon la même source.

La police devait également être présente. Des gaz lacrymogènes ont été tirés pour disperser la foule “en réponse aux tirs de projectiles”, ont appris des sources corroborantes.

A 21 heures, nouvelle heure du couvre-feu, la foule ne s’est pas dispersée. «Il y a eu un incendie de palettes vers 21h45, avec des gens qui étaient retournés sur le site de l’église et sont montés sur des hangars, nécessitant l’intervention de la police. Cela a duré une heure », a déclaré un officier de service du commissariat de Rennes.

Les images de nos confrères ont été très commentées sur les réseaux sociaux. Un bon nombre d’internautes s’indignent de ce rassemblement «sauvage». D’autres dénoncent l’intervention de la police.

Feu de joie et gaz lacrymogène … un millier de personnes évacuées après la réouverture des bars

Source link Feu de joie et gaz lacrymogène … un millier de personnes évacuées après la réouverture des bars

Back to top button