Des sports

football.Opération de renouvellement du bleu grec

L’entraîneur de France Corinne Diacre s’est classé 64e de la FIFA ce vendredi face à la Grèce (17h), à plus de 200 km à l’ouest d’Athènes, qui a dominé chacun des six duels précédents.

L’eau coule sous les ponts depuis la dernière confrontation (1-0) à Rennes en 2016. La France est toujours très populaire, mais son effectif a beaucoup évolué. Il y a cinq ans, Sakina Kalchaui, Kenza Dali, Amel Majri et Kadidiatou Diani sont arrivées au port grec. Cependant, ni Amandine Henry ni Eugénie Le Somer ne sont restées sur le banc des accusés sur décision du sélectionneur.

Dix mois avant l’Euro britannique, Deacon a de nouveau limogé le milieu de terrain lyonnais Henry, qui était un ancien capitaine et attaquant cool de la franchise américaine du Club Lyon OL Reign. Buteur dans l’histoire du blues.

“Je voulais surtout revoir les groupes qui ont bien performé lors du dernier match. Amandin fait partie des internationales confirmées et elle n’est pas sur la liste aujourd’hui, mais c’est le choix maintenant. Abandonnez le choix aussi. “, dit Deacon.

Tourbillon médiatique

Le technicien de 47 ans continue de se renouveler, malgré le tourbillon médiatique, en s’appuyant sur un bilan qui privilégie une perspective collective.

Après avoir perdu contre les États-Unis en quarts de finale de la Coupe du monde-2019, les Bleus n’ont perdu qu’une fois tous les trois ans et ont de nouveau perdu contre “Team USA” (défaite 2-0 en match amical), deux nuls et 15 victoires. Des victoires, dont deux récentes victoires contre l’Angleterre (3-1) et l’Allemagne (1-0).

Un déplacement en Grèce à Murska Sobota (nord-est) mardi, et un déplacement en Slovénie, n’ont pu arrêter cette bonne série compte tenu du calibre relativement bas de leurs adversaires. Le majordome le sait et en profite pour poursuivre ses plans de reconstruction.

“La priorité de ces matchs, c’est de gagner pour disputer directement la Coupe du monde, et puis l’euro viendra”, a-t-elle résumé en l’appelant à ne pas lésiner.

La rentrée devrait aussi être mise à profit pour “trouver l’automatisation, collaborer et corriger les petits défauts vus dans les matchs précédents”, explique l’avant-centre Valérie Govin.

“Talent” chez les jeunes

L’objectif est de franchir le détroit avec confiance et certitude en juillet et d’offrir enfin le premier titre international dans l’euro au football féminin français.

Gilles Eyquem, ancien entraîneur de moins de 20 ans, est convaincu qu’il y a une possibilité “à cause du talent” chez les jeunes. “On a besoin de quelques cadres autour”, de “concurrents” comme Wendie Renard, Isato Tunkala, ou encore Greige Mbok (actuellement blessé), et “ça peut avoir des résultats très intéressants”.

C’est aussi l’idée de Deacon, elle l’a publiée à la rentrée et a fait l’éloge de ce “mélange de jeunes et de joueurs très expérimentés” qu’elle veut injecter dans les Championnats d’Europe.

« Il est important de se rappeler que les jeunes qui ont atteint la Coupe du monde U20 en 2018 ont vraiment grandi. Il y a beaucoup de jeunes dans ce groupe (Milene Chabas, Elisa de Almeida, Sandy Baltimore, Melvine). Mallard, Marie- Antoinet Katoto, NDLR) Et on en regarde d’autres”, a-t-elle expliqué.

football.Opération de renouvellement du bleu grec

Source link football.Opération de renouvellement du bleu grec

Back to top button