Technologie

Informatique quantique : le ministère français de l’Armée investit dans la start-up Pasqal

La startup française Pasqal développe un ordinateur quantique. La société vient de lever 25 millions d’euros auprès du fonds d’investissement de Quantum, Quantonation, et d’un nouveau fonds d’investissement du ministère français des Affaires militaires.

« Nous sommes heureux que le ministère des Affaires militaires puisse accompagner le développement de la pépite française Pascal grâce à l’investissement initial du nouveau Fonds d’innovation de défense », a déclaré la ministre Florence Parly. “Pasqal sera l’un des leaders de l’informatique quantique à l’avenir. Il existe de multiples applications de défense, et parfois elles sont très stratégiques”, ajoute-t-elle.

« Ce financement permettra d’accélérer le développement des processeurs quantiques analogiques et numériques de Pasqal, d’améliorer notre approche de co-conception d’applications, de construire un cloud hybride qui offre l’informatique quantique en tant que service et de commencer son expansion internationale. Utilisé pour », la société.

Pasqal construit déjà une machine quantique

Pasqal a été créé en 2019. Cette startup est le résultat de travaux menés à l’Institut d’Optique de l’Université Paris Sacre. Elle emploie aujourd’hui une vingtaine de personnes.

Pasqal a déjà construit une machine quantique qui fonctionne dans ses locaux. Deux autres machines sont en construction et seront livrées aux clients début 2023.

Le processeur Pasqal utilise des atomes neutres actionnés par laser. “Les processeurs de Pasqal utilisent la lumière laser pour manipuler des atomes neutres afin de fournir une connectivité élevée et des processeurs quantiques à la demande à une échelle sans précédent”, indique le communiqué de la société. Technologie pouvant exécuter des calculs avec une puissance de 100 qubits ou plus. L’objectif “d’atteindre 1 000 qubits dans les prochaines années”, explique Pasqal.

Plan d’investissement de 1,8 milliard d’euros dans Quantum

Fin janvier, le président français Emmanuel Macron a annoncé un plan d’investissement de 1,8 milliard d’euros pour placer la France dans le « top 3 mondial » des technologies quantiques.

Le plan français est de mettre une enveloppe de près de 800 millions d’euros sur le seul ordinateur. Que l’ordinateur soit la première machine à apparaître (simulateur et machine quantique partielle, 350 millions d’euros) ou l’ordinateur au long cours (grandeur nature). Ordinateur quantique, 430 millions d’euros).

Les autres enveloppes comprennent les capteurs (250 millions d’euros), la cryptographie post-quantique (150 millions d’euros), les communications quantiques (320 millions d’euros) et les technologies connexes qui permettent la construction d’équipements quantiques (par exemple, 3). millions d’euros). Euro).

(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#appId=243265768935&xfbml=1”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

Informatique quantique : le ministère français de l’Armée investit dans la start-up Pasqal

Source link Informatique quantique : le ministère français de l’Armée investit dans la start-up Pasqal

Back to top button