Économie

Jura. Il ya 30 ans, Denis Morizot reprenait laboucherie des Arcades à Dole

Lorsqu’i la décidé de reprendre laboucherie des Arcades, ilest partidezéro. «J’étaisemployé à laboucherie Bersier, rue Boyvin, quipossé daité galementcelle-ci. J’avais envie de voler de mes propres aileset le parié taitosé. D’ailleurs, les banque sonté tétrès frileuses à l’époque. Seule la Caissed’Épargnenousa fait confiance », se souvient Denis Morizot.

La boucherie ouvrira le 1 er October 1991. Safille Charlinea 7ans. Matthieu, quitravaille aux côtés de son père au jour d’hui, avait 4 ans. «Nousa von semprunté à 100%», précise Brigitte, soné pouseau fort caractère, quia accom pagné Denis danscette aventure jusqu’au 31 décembre 2018. «Audé part, il n’y avait que laboutique. In ne faisait que boucherie », rappelle le couple. Denis devra attends 6 mois avant de pouvoir se verser unsalaire. About «géraitaujourlejour».

Cecontenuest bloqué carvous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur «J’accepte», Les traceurs seron déposé set vous pourrez visualiser les contenus ..

En cliquant sur «J’acceptetous les traceurs», Vous autorisez des dépôts de traceurspour le stockage devosdonnées surnos siteset applications à desfins depersonnalisation et de ciblage publicitaire.

Vousgardez la possibilité de reteirer votre consentement à tout moment.
Gérer meschoix


Très attaché à la transmission du savoir-faire

In 1993, Le Couples engaged in the de Travo de Renovation of the boutique et Cle un Laboratoire. «À partir delà, promotion of Fabric. Brigitte begin à préparer des plats dujour ». In 1994, Denis, très attaché à la transmission des savoir-faire, engaged in his son’s premier apprenticeship. «J’enaitoujours formé».

2013, lemagasinest complètement refait. Leur fils Matthieudevientle premiers alariéen 2019. Connuet reconnu dans la ruedes Arènes, le Couple se souvient enavoirbavé, surto out quand Brigitte assurait les mariages, les réveillons. About «dormai tune à deuxheure savant de repartir pourla journée suivante». Selected by Deces années difficiles, le couple ne veut retenir qu’une. «Faisait ensemble étaitheureux defiairece que l’on».

Cecontenuest bloqué carvous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur «J’accepte», Les traceurs seron déposé set vous pourrez visualiser les contenus ..

En cliquant sur «J’acceptetous les traceurs», Vous autorisez des dépôts de traceurspour le stockage devosdonnées surnos siteset applications à desfins depersonnalisation et de ciblage publicitaire.

Vousgardez la possibilité de reteirer votre consentement à tout moment.
Gérer meschoix


Beaucoup de sacrifices

Pourtant, il leur a fallu faire des choix parfois difficiles. «Jail’impression d’avoirman qué pasmal d’évènements familiaux, defêtes». C’est à ceprixque Denis Morizo ​​testencore là aujour d’hui. «Depuis qu’onest installés, beaucoup de magasins ont disparu, regrette le couple. La rueres semblait un peu à un villagegeoù ontrouvait 3 boucheries, uneépicerie avecfruitset légumes, deux photos, un marchand de luminaires, une bijouterie, du papier peint, desarticles de pêche, une pharmacie, ungrainetier, deux bou du linge

La liste est encore longue. «Iln’y a jamai seudebistrotà causedela proximité du tribunal», souligne Denis. Une situation quin’aplus lie ud’être au jour d’hui. Denis Morizot, quipréside l’association de commerçants Unidolede puis 2016, veut «tout faire pour que laruedes Arènessoitaussian iméequelaruede Besançon».



Jura. Il ya 30 ans, Denis Morizot reprenait laboucherie des Arcades à Dole

Source link Jura. Il ya 30 ans, Denis Morizot reprenait laboucherie des Arcades à Dole

Back to top button