Auto

La Chine attaque l’Europe avec des voitures électriques moins chères

Ce n’est que le début et encore modeste. Selon le décompte du collecteur de données automobiles français Autoways, seules 3 800 voitures chinoises ont été immatriculées en France au cours des 10 premiers mois. Contre 756 l’an dernier. Le numéro un reste MG, cette filiale du numéro un automobile de SAIC Chine. Le label Old So British, remis en Chine en 2005, a immatriculé de manière indépendante 3 420 voitures devant Aiways, Lynk and Co (Geely) et Seres. Or, selon l’ACEA (Association des constructeurs européens), en France à ce jour, les marques automobiles chinoises ont déjà vendu 1,7 milliard d’euros en Europe, moins de 720 millions d’euros en 2019 et 400 en 2018. C’était l’euro. La marque MG a annoncé avoir ouvert son 100e bureau de vente en France. Ce réseau de distribution représente un tiers de tous les points de vente MG en Europe. Et comme MG vise 400 distributeurs en Europe d’ici la fin de l’année, ce n’est pas encore terminé car le développement du réseau est nécessaire. MG France s’est fixé comme objectif de vendre 4 000 à 5 000 voitures en 2021.

Le groupe SAIC vise à vendre 100 000 unités en Europe d’ici 2025 sous différents labels.Et c’est important

La Chine attaque l’Europe avec des voitures électriques moins chères

Source link La Chine attaque l’Europe avec des voitures électriques moins chères

Back to top button