Technologie

La dénonciatrice Frances Haugen auditionnée au Parlement le 10 novembre

Déjà le 25 octobre, devant le Parlement britannique, l’ancienne employée de Facebook Franceshausen poursuit sa “tournée en Europe” pour s’informer des affaires internes de l’entreprise.

Le lanceur d’alerte et ancien employé de Facebook Franceshausen sera entendu le 10 novembre par des membres de la Commission des affaires juridiques et économiques, qui ont appris de sources au Congrès le 26 octobre.

Frances Haugen a déjà été entendue par des parlementaires britanniques la veille et assistera à l’ouverture du Web Summit à Lisbonne le 1er novembre avant d’être entendue par une commission du Parlement européen le 8 novembre.

Comme certains médias et journalistes professionnels l’ont révélé, un “Europe Tour” d’informaticiens qui ont divulgué des recherches montrant que Facebook est conscient des effets néfastes de sa plateforme passera par le Palais Bourbon.

Protéger les lanceurs d’alerte

Il y a des questions non seulement des membres de la commission économique dont dépendent les enjeux du numérique, mais aussi des membres de la commission législative qui étudient un projet de loi sur la protection des lanceurs. Ceci est fait par des agents de trois groupes majoritaires : LREM, Modem et Agil.

“Nous devons être vigilants et écouter les lanceurs d’alerte. Leur mission est de nous interpeller. La mission de nos agents est de prendre les décisions dont ils peuvent avoir besoin. Il s’agit de comprendre la lumière que nous apportons”, a commenté l’AFP, président de la Commission économique. Travail de bureau, robe Roland curl.

Facebook confus

Les réseaux sociaux et leur fondateur Mark Zuckerberg s’opposent à l’accusation de Franceshausen et prônent une initiative pour lutter contre la haine en ligne.

Facebook a généré 9,2 milliards de dollars de revenus nets au troisième trimestre, en hausse de 17% par rapport à l’an dernier. C’est une rare bonne nouvelle pour le groupe californien qui s’est plongé dans l’un des pires scandales.

Les journaux américains rapportent des articles basés sur le “Facebook Paper”, des milliers de documents internes soumis par Frances Haugen à la SEC, une bourse, depuis plus d’un mois.

Victoria Beurnez avec l’AFP

La dénonciatrice Frances Haugen auditionnée au Parlement le 10 novembre

Source link La dénonciatrice Frances Haugen auditionnée au Parlement le 10 novembre

Back to top button