Mode de vie

La Fondation Jean-Jaurès publie un rapport sur les relations entre la police et les habitants

2 janvier, patrouilles de police nationales et locales pour faire appliquer les restrictions à Mets.

Comment la relation entre la police et les habitants peut-elle être facilitée dans un pays caractérisé par une manifestation de «gilet jaune» et une dénonciation répétée des erreurs par la police? De toute évidence, un sujet récent a irrigué le débat sécuritaire français pendant près d’un demi-siècle. Au-delà des intérêts politiques, sans parler de l’idéologie, cela reflète également l’absence de principes d’emploi définis en permanence pour la police.

Lisez également l’analyse: De la police et du service national à la fonction publique

C’est “de la police à la police: refaire le lien entre les forces de l’ordre et la population française”. Rapport de la Fondation Jean-Jaurès, publié vendredi 22 janvier. Une cinquantaine de pages de texte avec des chiffres, des sondages réalisés en France et à l’étranger, des témoignages d’experts, anciens ou actuels dirigeants politiques, tire les mêmes constats que des dizaines de rapports, études et conférences. .. Avant sa publication: celle de l’effondrement implacable des relations entre le pays et sa police.

Cependant, la Fondation soutient que l’originalité de ce remords réside dans la perspective d’une politique consensuelle de 50 ans sur les questions de sécurité, qui est désormais une cause majeure de méfiance partagée entre les citoyens et la police. Du rapport Peyrefitte (1977), qui avait déjà prôné la prévention tout en prônant une suppression accrue de la violence, au récent débat sur les violences policières et les moyens d’y remédier, le paradigme sécuritaire français résume: Ça a été. Gustav Fiere, chercheur adjoint de la Fondation Jean-Jaurès et rédacteur principal de ce document: “La stratégie passe, la réalité demeure”, Il est prudent.Le plus important d’entre eux «Les débats publics sont contrariés, et les prisonniers de la double logique entre anti-police et institutions se présentent presque toujours sous forme de questions».

Flashback sécurisé

“Police française, L’auteur du rapport dit: Il est objectivement en mauvais état. Il est en retard sur ses homologues européens dans tous les classements internationaux et possède tout ce qui peut être tiré de la réforme. “En mettant une fin en premier “Culture d’intervention” Encouragée par l’obsession des statistiques, l’obsession des statistiques est de guider l’action policière selon un calendrier de plus en plus court, d’abord annuel et désormais mensuel.

Ce manque de vision à long terme est souvent associé à un revirement de stratégie dicté par le son des articles de presse et sera une cause majeure d’échec dans les tentatives de rapprochement de la police et des habitants. Le rapport se méfiait des îles dès les années 1970, avant que cette pratique, qui consistait à assurer des patrouilles à deux à pied au contact des citoyens, ne soit abandonnée au profit d’une autorité accrue confiée à la police. Je me souviens avoir été présenté comme un remède. Et genderm, en particulier dans la vérification d’identité et les problèmes de criminalité grave.

Vous devriez lire 54,9% de cet article. Le reste est réservé aux abonnés.

La Fondation Jean-Jaurès publie un rapport sur les relations entre la police et les habitants

Source link La Fondation Jean-Jaurès publie un rapport sur les relations entre la police et les habitants

Back to top button