la France est-elle vraiment un petit pollueur à l’échelle mondiale ?

“La France ne ‘pèse rien’ dans les émissions mondiales de CO2, ‘c’est à la Chine d’agir’…” Alors que la COP27 bat son plein en Égypte, en France, des voix se font entendre, exposant ces propos comme des arguments pour s’exonérer de lutter contre le dérèglement climatique. Si la France n’est effectivement responsable que de 1 % du dioxyde de carbone mondial, cela omet une partie des émissions et minimal la responsabilité historique du pays.

“L’humanité a un choix, coopérer ou perir. C’est soit un pacte de solidarité climatique, soit un pacte de social collection”. COP27le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a de nouveau tire la sonnette d’alarme lundi 7 November insist sur l’urgence à agir de façon coordonnée contre le dérèglement climatique.

À ces appels, certains, en France, brandissent régulièrement le même argument: le pays n’est responsable que d’un peu moins de 1 % des émissions de CO2 Mondial, donk tout effort quill ferrite pool limiter les ligers de gaz a effete de sale celite inhuile. ligne, la Chine et l’Inde. sur les réseaux socialux‘Nous n’avons pas à sacrifier l’industrie française sur l’autel de la lutte contre le réchauffement climatique. ainsi lancé le polémiste d’extrême droite, au Micro de France Interalors qu’il était candidat à la présidentielle française. “Effectivement, nous ferions décroître la France jusqu’à l’effacer du global, l’effet serait nul”, assurait aussi, Surreal Twitterle 28 October, Dominique Reynié, Professor à Sciences-Po Paris et director general de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol).

“Cet argument, on le connaît par cœur. Dans une étude publiée par l’université de Cambridge en juillet 2020une equipe de climatologues, psychologues et sociologues classait ainsi cet “àquoibonisme” comme ils le nomment, dans la liste des “douze excuse sur l’inaction climatique”, aux côtés d’autres refrains bien connus comme “il est déjà trop tard”, ou “si nous baissons nos émissions en premier, d’autres pays vont en profiter”.

“Ce 1 % ne représente pas notre empreinte carbone réelle”

Sur le papier, l’argument s’appuie sur une vérité. 2020, global carbon projectun consortium international de scientifiques, la France était en effet responsable de 0,9 % des émissions mondiales de CO2Le pays se plaçait au 21e rang des pays émeteurs avec 277 million de tons CO2La Chine et les États-Unis se plaçaient en tête du classement, avec, respectively, 27 % et 14 % des émissions mondiales.

“Mais ce chiffre doit être nuancé”, Martell Jean Giuzelle. D’abord, car ce 1 % ne représente pas notre empreinte carbone réelle.2 The one and only relache in Notre Territoire. “

Pour avoir une vision plus juste, il faut ajouter toutes les émissions liées à l’importation de biens ou de services produits à l’étranger, comme, par example, les objects électroniques.

Or surreal question, La France est loin d’etre en elève model. Désindustrialisation et mondialisation obligent, les émissions importées y ontaugmenté de 78 % depuis 1995, selon un rapport du Haut Conseil pour le climat (HCC) rendu en octobre 2020En prenant cette donnée en compte, l’institution estime, pour l’annee 2019, la part des émissions de CO2 réelles de la France non pas à 0.9 % mais à 1.5 %. .

En France, 10 tons of CO2 par resident

Ensuite, si cette part semble encore faible en comparaison des mastodontes chinois ou americain, “il ne faut pas oublier les différence majeures d’échelle en termes de population”, poursuit Jean Jouzel. “Pour bien se rendre compte de la status, il faut impérativement noticeer à l’échelle d’un habitant,” argues le climatologue. La Chine est certes le premier pays émetteur, mais c’est aussi le plus peuplé, avec 1,4 milliard d’habitants, soit 18 % de la pop de la Terre.

Ainsi, si on se focusise uniquement sur les émissions territoriales, la France peut se vanter de ne dépenser que 4.4 tons CO2 par residentau même niveau que la moyenne mondiale. Le pays est ainsi 78e du classement des pays les plus émeteurs de co2En tête, le Qatar, avec 41 tons CO2 row resident. Les États-Unis se classent au 11e Rang (average 16 tons per occupant). la sin descent, ell, au 50e Sounds Mondial, averaging 7.3 tons of CO2 row resident.

Mais le constat s’assombrit pour la France si l’on ajoute les autres gaz à effet de serre, notamment le méthane, responsable d’un tiers du réchauffement depuis l’ère préindustrielle. Le pays passe alors à 6,5 tons d’ Emissions per adiveant en 2019, note Le HCCEt si l’on ajoute les émissions importées, l’empreinte carbone française grimpe alors à 10 tons de CO2 row resident. “La France reste ainsi loin de son objectif affiché de passer sous la barre de 2 tonnes per ad’ici à 2050,” declares Corrine Le Quéré.

>> À lire aussi sur France 24 : Climat : record des émissions de méthane, un gaz “bien plus néfaste que le CO2

plus perlant encore, selon uncalcul du think tank global footprint networksi toute l’humanité consommait autant de ressources qu’un Français, il faudrait 2,7 planètes comme la Terre pour subvenir à nos besoins, contre 2,2 planètes pour un Chinois et 5 pour un Américain.

“Un phénomène cumulatif”

“Mais surtout, le dérèglement climatique est un problème cumulatif”, rappelle la présidente du HCC. “Les émissions accumulées dans le passé comptent tout autant que celles d’aujourd’hui et que celles du futur”. la France a rejeté environment 38 milliard de ton CO2Les États-Unis sont le pays qui en a cumulé le plus (25,29 %) suivi de la Chine (14 %). L’Afrique du Sud ou le Brésil, par example, ne cumulent qu’à peine 1 %.

“Cela nous donne donc une responsabilité historique”, plaide la climatologue franco-canadienne. “D’autant plus que ce n’est pas que la France, mais toute l’Europe qui est Concernée”. milliards de tonnes de CO2 Depuy 1750 Se Classe O 4e Like Royaume Yuni, it gave me a sense of the grand history of Porlur.


“Sur cette responsabilité historique, certains plaident parfois qu’il est injuste que les jeunes paient pour les erreurs du passé. Certes, mais il n’y a pas d’autre solution”, martèle Jean Jouzel. Les émissions passées ne sont pas rattrapables. La seule chose qu’il est possible de faire, c’est de limiter les futures.”

“Et la France est un pays riche et développé qui a plus de capacités à agir que d’autres, poursuit Corinne Le Quéré. Alors qu’elle était à l’initiative des Accord de Pariselle doit aujourd’hui montrer l’exemple dans l’action climatique.”

“Mais, malgré des attempts depuis plusieurs années, le pays paraît encore loin d’atteindre ce but”, déplore la climatologue. anglais, par example. En cause, notamment, un mix énergétique encore trop dépendant des énergies fossil et al. un développement des énergies renouvelables à la traîne.


Enfin, dernier argument brandi par les deux climatologues : la France a tout simplement intérêt à agir puisqu’elle est elle-même conflictée aux effets du dérèglement climatique, comme sont vehicle le rappeler Les Vagues de Charles Sequentials qui ont touché le pays cet été entraînant des incendies ravageurs et une sécheresse historique.



https://www.france24.com/fr/france/20221109-1-des-%C3%A9missions-de-co2-la-france-est-elle-vraiment-un-petit-pollueur-%C3%A0-l-%C3%A9chelle-mondiale la France est-elle vraiment un petit pollueur à l’échelle mondiale ?

Exit mobile version