Santé

La majorité du charlatanisme sur les allocations pour adultes handicapés

(LUDOVIC MARIN / AFP)

C’était long, tant il y avait de frictions dans le demi-cycle entre les explosions de grande colère comme le communiste André Chassein : « C’est la première fois que je vois le gouvernement et la majorité se comporter de la sorte depuis que j’ai assisté à ce rassemblement. Vous faites de très graves dommages à la démocratie et je vous dis que j’ai honte !cria le lieutenant. Et vLe sentiment de la centriste Jeanine Dubié : “Comprenez que cet article sera ressuscité 3… Je suis très impressionné et très déçu.”, dit-elle, les larmes dans la voix.

Mais que s’est-il passé? Le Parlement a examiné jeudi 17 juin un manuel sur les allocations de non-mariage pour les adultes handicapés. Cela semble compliqué, mais c’est très simple. L’allocation pour adulte handicapé (ou AAH) est une aide qui repose sur les ressources de sa famille, et non sur les personnes handicapées. Lorsque votre conjoint mène une bonne vie, il n’y a pas d’AAH. L’opposition relaye les demandes de l’association pour une aide individualisée et donc célibataire au nom de l’autonomie financière des personnes handicapées.Mais la demande a été rejetée par le gouvernement..

Et c’est du côté du débatLes cadres ont joué terriblement. La secrétaire d’État Sophie Krusel, en charge des personnes handicapées, était présente au parlement lors du débat, a-t-elle répondu. Opposition à ce projet de loi dans la terminologie de « PPL » : “Ce PPL ne peut pas être appliqué pendant des années car il ne peut pas être mis en œuvre sur un système informatique.”, Ne recevez que des huées sur le banc.

La majorité s’accorde à dire que la discussion a été maladroite, “Pas très stimulé.” Plutôt que d’individualiser, il vaut mieux argumenter sur le fait que les baisses d’impôts parrainées par le gouvernement entraîneront la perte de 40 000 bénéficiaires de l’AAH. Mais en réalité, le débat informatique n’est pas contre l’opposition.

La goutte qui a fait déborder le vase est le recours au vote bloqué. L’administration a utilisé cette arme constitutionnelle pour freiner tous les amendements rédigés par les législateurs et forcer les législateurs à voter les textes gouvernementaux. Le vote est bloqué, son utilisation est donc rare dans l’histoire parlementaire. Surtout, il est possible d’écourter la discussion pour éviter que les membres de la majorité ne s’associent aux membres de l’opposition.

Il y a beaucoup de personnes à Emarche qui pensent que l’allocation de personnalisation pour les adultes handicapés n’est pas inconfortable. Certains, comme le secrétaire d’État de la famille Adrien Taquet, l’ont publiquement déclaré. D’autres étaient vêtus pâles hier pour ne pas avoir à exprimer leur position. Mais tout le monde est d’accord sur un point. Les opposants ont eu raison de programmer une enquête sur ce texte trois jours après le département. L’AAH est une aide distribuée par le secteur, et son refus d’individualiser est aussi un carburant politique pour le candidat.

La majorité du charlatanisme sur les allocations pour adultes handicapés

Source link La majorité du charlatanisme sur les allocations pour adultes handicapés

Back to top button