Divertissement

La vengeance dans le triple galop : le crime pur-sang dans les romans parodiques [critique]

Alex Lutz signe une union très divertissante et juste qui n’a rien à envier au meilleur feuilleton des années 1980.

Lorsque Vengeance au triple galop, Alex Lutz s’insère dans le grand écran et revient sur les ondes, proposant un unitaire inspiré du complot le plus kitsch que la télévision connaisse. Un casting extraordinaire de crèmes du cinéma français (Audrey Lamy, Leila Bekhti, Marion Cotillard, Guillaume Gallienne, François Civil, etc.) était réuni devant la caméra, et Lutz a rejoint Arthur Sanigo dans la suite : Réaliser un téléfilm like.Dépasser Aimer la gloire et la beauté Et de faire revivre l’âge d’or des années 1980 dans nos cœurs.

Une vieille parodie unitaire de série audiovisuelle au rendez-vous avec des perruques incroyables, de mauvais accents américains et des cascades improbables. Vengeance au triple galop Conforme au travail parodique de Canal +. flamme Succès remarquable. Sans tomber dans le grotesque, au contraire, usant de ses clichés inspirants, Lutz photographie toujours des personnages hauts en couleur qui ont les mots justes et n’hésitent pas à sortir du cadre classique. Le premier de ces personnages est Stéphanie Harper (Audrey Lamy, à laquelle le film est dédié), une très riche héritière à la mort de son père. La richesse que l’athlète praticable Craig Danners (Alex Lutz) veut gagner en épousant une jeune Stéphanie connue pour son physique ingrat. Avec l’aide de Crystal Clear, la meilleure amie de Stéphanie (Leila Vecty), il cherche à obtenir des millions d’héritiers. Mais ce n’était pas compter sur la ténacité de Stéphanie et ses nombreuses ressources. Enfin, plus qu’un film sur un crime presque parfait, c’est avant tout une relecture du problème : celui de Stéphanie qui met tout en œuvre pour restaurer sa propriété et obliger Craig à payer pour ses insultes. Une intrigue simple. Il peut être trop dépendant du personnage et de ses acteurs, mais il ne révèle pas de fausses notes. C’est très facile. Je veux plus.

Elle a été annoncée aujourd’hui au Festival de La Rochel dédié à la fiction audiovisuelle. Vengeance au triple galop Il sera disponible sur Canal + à partir du 4 octobre.

Guy-Alex Lutz : “Je m’ennuie beaucoup de la coiffure et du maquillage.”

(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src=”https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.12&appId=211878972168739&autoLogAppEvents=1″;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

La vengeance dans le triple galop : le crime pur-sang dans les romans parodiques [critique]

Source link La vengeance dans le triple galop : le crime pur-sang dans les romans parodiques [critique]

Back to top button