Des sports

Le ministère restructure la fédération DTN

Dans une lettre au président fédéral, le ministère des Sports a rappelé les règles et le rôle de nomination de DTN, et de recadrage que certains ont reconnu comme le signe d’une décevante prise de contrôle de la nation post-Tokyo. .. Paris.

Un peu plus d’un mois après les JO de Tokyo (33 médailles) et quelques jours après le discours d’Emmanuel Macron lors de la réception du médaillé à l’Elysée, il a exhorté les athlètes à faire “plus” pour Paris dans les trois ans de 2024. Je fait. L’appel de commandes a une réponse particulière.

Causes des partenariats « confus »

Dans cette lettre du ministère, la directrice sportive et ancienne athlète Jill Kennerbe a décrit la “difficulté” qui est apparue lorsque certains directeurs techniques nationaux (DTN) sont arrivés à la fédération, notamment en ce qui concerne leur relation avec les directeurs de haut niveau Awaken.

Le directeur DTN de cet attelage de haute performance, mis en place dans certaines fédérations, a pu « semer la confusion sur qui fait quoi », selon des sources proches du ministère des Sports. Cette équipe est spécifiquement affectée à la Fédération d’Athlétisme. La fédération a enregistré les démissions par intérim de la DTN Anne Barrois et de son directeur de haut niveau Florian Rousseau.

La directrice sportive Jill Kennerbe, devenue championne du monde adjointe au 200 mètres en 1987, rappelle dans cette lettre que c’est certainement la DTN qui est “capable de superviser le comportement” du directeur de haute performance…

Plusieurs fédérations ont été élues

Un autre sujet abordé a été celui de la nomination de DTN. Là encore, le directeur sportif rappelle la procédure et souligne que le choix est finalement laissé aux « deux ministres », les sports et l’éducation nationale.

Récemment, la Fédération de Judo a reporté la nomination du DTN car le Département des Sports a refusé de proposer au Ministre le choix du président de la Fédération, Stephen Nomis.

“L’obligation d’assurer le succès des JO de Paris 2024”

“C’est en fait l’Etat qui nomme la DTN, et il y a certains présidents fédéraux qui semblent oublier que ce n’est pas la DTN”, a-t-il déclaré dans une autre source proche du ministère des Sports.

“Nous avons le devoir d’assurer le succès des JO 2024 à Paris, notamment au regard des résultats sportifs récents, et ce succès passe par le respect des pratiques de fonctionnement”, conclut Jill Kennerbe dans une lettre.

Le ministère restructure la fédération DTN

Source link Le ministère restructure la fédération DTN

Back to top button