Technologie

Le PDG Stéphane Richard démissionnera fin janvier au plus tard.

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, qui était PDG d’Orange depuis 2011, démissionnera au plus tard fin janvier après sa condamnation dans un arbitrage controversé entre Bernard Tapie et Crédit Lyone.Communiqué de presse à l’issue du conseil d’administration hier à 18h

A l’issue de sa troisième mission, Stephen Richard quitte le groupe, la direction générale à une autre personne. Cette ambition a été brisée par sa condamnation à un an de prison avec sursis et 50 000 € d’amende par la cour d’appel de Paris.

Son départ “Dès la mise en place de la nouvelle gouvernance, elle sera effective d’ici le 31 janvier 2022.”A désigné l’entreprise, ajoutant que Stephen Richard a continué à exercer ses fonctions jusqu’à ce départ.

Pris dans le passé

En 2018, le ministre de l’Économie Bruno Le Mer avait prévenu qu’en cas de condamnation, Stephen Richard devrait reprendre la mission. D’autre part, le géant français des télécommunications a un État comme actionnaire majoritaire et est un capital.

« Pour toutes les entreprises publiques sous ma responsabilité en tant que ministre de l’Économie, les règles du jeu doivent être claires. Si le dirigeant est condamné, il y a démission immédiate du dirigeant.a déclaré Bruno Le Mer.

Après l’acquittement général en juillet 2019, la cour d’appel a accordé mercredi 403 millions d’euros à Bernard Tapie, et l’arbitrage révoqué par la suite dans un procès civil est en réalité biaisé en bénéfices.Il a été jugé “illégal”. D’un homme d’affaires.
A l’époque, Stéphane Richard, 60 ans, le directeur de cabinet de la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, avait été condamné pour implication dans des détournements de biens publics.

“Les accusations de complicité de détournement de fonds publics n’ont aucun fondement et ne sont pas fondées sur des preuves. Je les rejette catégoriquement et me pourvois devant la Cour de cassation.”, annonça-t-il aussitôt.

Dans une interview à l’Inter français ce matin, Stéphane Richard a laissé entendre qu’il était déçu d’être impliqué dans un dossier très technique et politique et de devoir prendre une décision imposée par son patron politique.

Interrogé sur ces points, il a également déclaré que sa plus grande fierté et réussite dans la tête d’Orange était sa réussite à reconstruire le dialogue et à adoucir la société qui a trouvé à feu et à sang. .. Diplômé d’HEC et de l’ENA, Stéphane Richard a effectivement rejoint le groupe Orange en septembre 2009, puis a été bouleversé par une violente réorganisation et a été durablement marqué par une vague de suicides.

Temps d’apaisement

Cette atténuation, qui a su asseoir et intégrer ses différents postes et fonctions au sein du groupe, devenu PDG en juin 2010 et devenu PDG en février 2011, est son atténuation à Orange Brest.Contribue à la forte popularité de. Le syndicat a même déclaré hier que son avenir et son éventuel départ étaient divisés.

“On sait que le président a débarqué du jour au lendemain à cause de crises diverses : financièrement, socialement… on n’a pas forcément envie de revivre cette période.”A déclaré Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC Orange (premier syndicat du groupe), chez BFM Business, et hier le conseil d’administration s’est réuni pour déterminer le sort du PDG.

Il a continué:

« Le personnel est très reconnaissant envers Stephen Richard, une personne de réconciliation sociale. […] C’est une question de continuité qui est posée. Chaque partie doit s’engager à prendre une décision pour miner autant que possible l’entreprise dans les semaines ou les mois à venir. “..

Dès lors, même si Orange gagne une position, notamment en Afrique, Stephen Richard, dont le palmarès est plus complexe en termes d’innovation et de conquête de nouveaux marchés, va bientôt démissionner. La décision qu’il n’avait jamais entendue était contestée et reflétait ce qu’un autre syndicat du groupe, SUD-PTT, souhaitait.

Le syndicat a été jugé hier par Stephen Richard dans un communiqué “Je dois démissionner de mon poste de PDG du groupe Orange.”.. SUD-PTT a également montré que des représentants élus par le conseil d’administration du groupe interviendront en ce sens lors d’une réunion tenue en fin d’hier. “Orange a besoin d’un nouveau bail de vie”, a précisé l’Union.

Maintenant que la blessure est cicatrisée, Orange doit recommencer à vaincre.

Le PDG Stéphane Richard démissionnera fin janvier au plus tard.

Source link Le PDG Stéphane Richard démissionnera fin janvier au plus tard.

Back to top button