Des sports

Le PSG hérite d’un groupe solide avec Manchester City et le RB Leipzig, et Lille tombe dans un bassin similaire avec le Sevilla FC

Le tirage au sort de la Ligue des champions a réservé diverses fortunes aux deux équipes nationales françaises Paris et Lille. Mis en Hat 2, le PSG assure un gros calibre parmi les 13 ex-gagnants parmi les 32 qualifiés. C’est le cas de son bourreau à Manchester City (Groupe A) en demi-finale la saison dernière. Les Parisiens affrontent également le RB Leipzig et Bruges. Le champion de France Lille frappe dans le groupe G et au sabre avec l’un des adversaires de moindre classe de cette 67e édition, le Séville FC, Salzbourg et Wolfsbourg.

Paris dans un quartier connu

Avec l’effectif XXL (avant le départ de Kylian Mbappe), Paris fait peur à toute l’Europe. Cependant, la route continentale vers la finale à Saint-Pétersbourg n’est pas facile pour les Parisiens. La 10e participation consécutive du PSG en C1 a déjà changé avec un tirage au sort. Le terrifiant grand chapeau 1 donne un aperçu de Manchester City, qui a sorti le PSG au pied de la finale en mai dernier (1-2 au Parc des Princes, 2-0 à l’Etihad Stadium). La vengeance se produira dans l’air. Une autre vieille connaissance du Parisien a été invitée dans le groupe A : le RB Leipzig.

Les deux clubs ont déjà passé la passe en phase de poules la saison dernière, et les Allemands ont surpris le PSG lors de la 3e journée (2-1). Après le Bayern en Bundesliga, Leipzig se disputera à nouveau pour contrer le match des hommes de Pochettino. Le destin de Paris n’était pas tout à fait féroce, car l’AC Milan était deux fois moins susceptible de faire du groupe A une traditionnelle “poule morte”. C’est le Club de Bruges qui a finalement rejoint les rangs. La double confrontation finale entre le PSG et les Belges en 2019 s’est soldée par deux victoires parisiennes (5-0, 1-0).

Lille peut rêver

Lille avait tout ce qu’il craignait du tirage d’Istanbul. Le plus bas coefficient UEFA des 32 équipes qualifiées, le Losc, est le petit pouce de cette édition 2021-2022. Sauvé par son titre de champion de League One, qui lui a offert une place pour le Hat 1, le club du nord a enfin le droit de rêver à autre chose que la quatrième place, synonyme d’exclusion. A l’exception du Séville FC, très populaire dans le groupe H, les deux autres clubs ne sont pas loin de Lille.

Il s’agira probablement d’un match à trois pour Salzbourg et Wolfsbourg pour décrocher leur deuxième ticket de qualification ou revenir en 16e de finale de la Ligue Europa à la 3e place. Lors de sa dernière apparition en C1 en 2019-2020, Lille a terminé quatrième du groupe avec un seul point. Pourtant, le club monte sous la houlette de Christophe Galtier. Le début de la saison de Rosk n’incite pas vraiment à l’optimisme, et peut-être que les peuples du Nord seront leur principal ennemi.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1407895342825011’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Le PSG hérite d’un groupe solide avec Manchester City et le RB Leipzig, et Lille tombe dans un bassin similaire avec le Sevilla FC

Source link Le PSG hérite d’un groupe solide avec Manchester City et le RB Leipzig, et Lille tombe dans un bassin similaire avec le Sevilla FC

Back to top button