Auto

Le segment du luxe résiste à la crise

Le marché des voitures particulières neuves en novembre 2021 était en baisse de 3,2% par rapport à novembre 2020, notamment 29,4% par rapport au même mois avant la crise en 2019.

La baisse sur un an est moins importante que le mois précédent, car la réglementation pandémique a été rétablie en novembre 2020 et la base de comparaison est faible.

AAA DATA a enregistré 121 995 nouvelles immatriculations de voitures au cours du mois dernier, contre 126 047 en novembre 2020 et 172 731 en novembre 2019.

Avec 1,51 million de véhicules depuis le début de cette année, les ventes unitaires n’ont augmenté que de 2,5% par rapport à 2020 et se caractérisent par des fermetures de points de vente pendant plusieurs semaines de mars à mai. Par rapport à 2019, les ventes en 11 mois ont dépassé les 500 000 unités (-25,1%).

Le luxe ne connaît pas la crise !

Là encore, les chaînes personnelles (-7,4%) ont impacté le marché en novembre, tandis que les chaînes corporate (-4,9%), notamment les locations longue durée (-9,6%), ont également reculé ce mois-ci.

Tout au long de 2021, les chaînes personnelles ont reculé de 7,3%, mais les entreprises (+7,5%), notamment le long terme (+12,7%) et le court terme (+27,5%), restent positives.

Par segment, les ventes de voitures de luxe ont augmenté de 77 % depuis le début de l’année par rapport à 2020, ce qui les rend perceptibles et épargnées par la crise.

Des marques comme Ferrari (+14,8%) et Jaguar Land Rover (+21,7%) ont enregistré une croissance solide, principalement due à une hausse des ventes de Tesla de plus de 250%.

L’analyse régionale montre également de grandes disparités. Provence-Alpes-Côte d’Azur (-3%) et Auvergne-Rhône-Alpes (-4%) limitent les dégâts. La Bourgogne-Francheconte, la Bretagne, le Grand Est, l’Occitanie et les Pays de la Loire affichent tous des baisses significatives de l’ordre de 8 à 12 %.

Évolution par moteur

Le passage aux motorisations essence était bien visible ce mois-ci en novembre, avec un diesel en baisse de -3,2% (-7,7% en PDM), mais connaissant une belle progression de +8,6% (3,5% de part de marché). ..

Les transmissions hybrides et électriques continuent de croître de manière significative, tant en volume qu’en part de marché.

Le segment du luxe résiste à la crise

Source link Le segment du luxe résiste à la crise

Back to top button