Économie

Les groupes de consommateurs reconnaissent «l’échec» de la libéralisation du secteur français

“L’ouverture du marché de l’électricité s’est avérée être un échec et préjudiciable au bien-être des consommateurs.” Le jugement ne vient pas du syndicat EDF, mais du CLCV (Consumer Housing and Living Environment), l’un des premiers groupes de consommateurs français. Pour la première fois, le mercredi 10 mars, l’organisation a pris la position de rechercher la libéralisation du marché et de mettre fin à la concurrence entre les fournisseurs. «A noter que nous soutenons cette logique dans de nombreux autres secteurs, y compris le gaz. Avertir son représentant, François Kariye, Mais pour l’électricité, il est clair que cela ne fonctionne pas. “”

Depuis 2007, EDF a progressivement confirmé l’émergence de concurrents. Selon le décompte de la Commission de Régulation (CRE), il existe actuellement 43 entreprises. Le groupe public a perdu environ 100000 clients par mois en trois ans, principalement au profit d’Engie (anciennement GDF Suez) et de Total (racheté Direct Energie en 2018).

Articles réservés aux abonnés Lire à nouveau La longue marche de la France pour atteindre 100% d’énergie renouvelable

“Solde moins”

Kariye déclare que la transmission d’énergie est un monopole naturel et qu’il n’y a pas de concurrence. Et la quasi-totalité de l’électricité française reste produite par EDF, avec son impressionnant parc nucléaire (70% de la production) et hydraulique (11%). “La concurrence n’existe qu’au tout dernier tout petit bout de la chaîne”, Kariye a déclaré que cela ne réduisait pas considérablement les factures des ménages.

“La libéralisation du secteur de l’électricité n’a jamais créé ce que l’on a vu sur de nombreux marchés concurrentiels ouverts (télécommunications, transport aérien, taxis, assurance hypothécaire, etc.), une rupture plus ou moins sérieuse. Avec un modèle”, CLCV figure sur l’exposé de position. Carlier reconnaît que les fournisseurs alternatifs offrent en moyenne 5 à 6% de moins que les tarifs réglementés par EDF. Cependant, il souligne également que les récentes augmentations de prix ont été en partie faites pour maintenir la concurrence.

Articles réservés aux abonnés Lire à nouveau EDF: “” Heracles “, un projet composé de plusieurs parties dissemblables”

“Tout cela se fait au détriment de ventes à domicile agressives, ce qui est très problématique.” Déplorez le représentant général de CLCV. Les médiateurs énergétiques ont déjà accusé à plusieurs reprises certains fournisseurs de fraude. “De nombreux observateurs attribuent une note négative à cette expérience.” Souligne M. Kariye, qui espère que cette position symbolique permettra à la discussion sur l’énergie française de se poursuivre car le sort du nucléaire français et d’EDF fait l’objet d’intenses négociations à Bruxelles. ..

Les groupes de consommateurs reconnaissent «l’échec» de la libéralisation du secteur français

Source link Les groupes de consommateurs reconnaissent «l’échec» de la libéralisation du secteur français

Back to top button