Économie

Les voitures hybrides et électriques n’ont pas connu de crise l’année dernière

Selon les statistiques de la Commission des constructeurs automobiles français (CCFA) du vendredi 1er janvier, la part de véhicules hybrides et électriques neufs vendus en France a presque triplé l’an dernier par rapport à 2019. .. Actuellement, ces véhicules représentent 21,5% du nombre total d’immatriculations au Japon, soit plus d’une sur cinq.

Les véhicules électriques ont longtemps stagné sous la part de marché de 1%, mais 2020 était synonyme de décollage. Selon le CCFA, ceux-ci représentent actuellement 6,7% des nouvelles immatriculations de passagers, contre 1,9% l’année précédente. Les hybrides représentent 14,8% du marché, contre 5,7% en 2019, soit un peu moins d’un tiers des rechargeables.

Ces ventes ont été stimulées par le soutien du gouvernement à l’achat et au développement de gammes auprès des fabricants français. Les consommateurs à la recherche d’un moindre coût d’utilisation se sont en partie tournés vers les moteurs hybrides (essence électrique), rechargeables ou non principaux, et les véhicules 100% électriques en 2020.

Le porte-parole du CCFA François Roudier, sur BFMTV, a estimé que cette aide devrait être maintenue en 2021 pour l’éviter. “Pause de marché” Lorsque le bonus est réduit. “”Pas encore la voiture de tout le monde “, Il a accepté.

Vous devez démarrer la pompe électrique. Nous avons pris un bon départ, mais nous craignons que les bonus des hybrides électriques et rechargeables baissent l’année prochaine. Il est encore dans 6 mois.

Porte-parole du CCFA, François Roudier

30 janvier sur BFMTV

Étant donné que le marché automobile français s’est affaibli en 2020 dans un contexte de crise sanitaire (-25,5%), ce chiffre n’est absolument pas si spectaculaire. Les immatriculations hybrides ont atteint 243600 unités, soit moins du double des 125400 de 2019. Dans le cas des produits électriques, il y avait près de 111 000 nouvelles voitures «zéro émission», dépassant la barre des 100 000 unités par an. Comparé à près de 43 000 l’année précédente. Sur la liste des modèles, Renault ZOE est en tête de cette catégorie avec 37 000 ventes.

Dans le même temps, les ventes de voitures particulières diesel ont continué de baisser de 34,1% en 2019 à 30,6% des immatriculations, les parents ayant diminué de plus de 50% depuis 2014. Le «Diesel Gate» 2015 a mis en évidence le déclin de ce moteur, qui était auparavant apprécié des consommateurs français, principalement en raison de la réduction de la taxation du diesel. Les moteurs à essence sont toujours la catégorie de choix des acheteurs, mais en 2020, ils ont atteint 46,9%, contre 57,9% l’année précédente.

Les voitures hybrides et électriques n’ont pas connu de crise l’année dernière

Source link Les voitures hybrides et électriques n’ont pas connu de crise l’année dernière

Back to top button