Mode de vie

L’Institut Servier fait appel de leur condamnation dans une affaire de médiateur

Les médicaments antidiabétiques ont été détournés comme coupe-faim et les médiateurs n'ont vu leur commercialisation suspendue qu'en 2009.

Je vous appellerai les uns après les autres. L’Institut Servier, reconnu coupable de «pire tromperie» et de «meurtre et blessure involontaires» le 29 mars dans un scandale de santé d’un médiateur, a confirmé qu’il ferait appel de leur condamnation le jeudi 8 avril. Ils ont averti que l’accusation prendrait cette décision mardi après avoir fait appel pour la première fois.

Le groupe pharmaceutique a été condamné à une amende de 2,718 milliards d’euros par le tribunal correctionnel de Paris. Entre-temps, il a été acquitté pour licences de commercialisation inappropriées et fraude. C’est à partir de cette libération partielle que le parquet de Paris est fascinant. Décisions bien accueillies par les victimes.

Articles réservés aux abonnés Lire à nouveau Procès du médiateur: le mensonge du fonctionnaire reconnu, les parties civiles divisées par jugement

«L’Institut Servier est attentif à l’appel du parquet de Paris dans l’affaire du médiateur.La société a déclaré jeudi dans un communiqué. Par conséquent, cette décision entraînera la tenue d’un nouveau procès dont le parquet de Paris est responsable. L’Institut Servier était prêt à accepter la décision du tribunal de mettre fin de manière décisive à la procédure, malgré la condamnation qu’il juge sans fondement. “”

Par conséquent, la société et son prédécesseur, Jean-Philippe Seta, ont été condamnés à quatre ans avec sursis et à une amende de 90 600 € pour «pire tromperie» et «meurtre et blessure involontaire».

“Une arnaque honnête et sans précédent”

Commercialisé pour le traitement du diabète en 1976, le médiateur largement utilisé comme coupe-faim est responsable de la mort de centaines de personnes. Le médicament, qui a été prescrit à environ 5 millions de personnes, a finalement été suspendu le 30 novembre 2009.

Articles réservés aux abonnés Lire à nouveau Essai Mediator: “Ce médicament qui m’a été administré est toxique!” “”

Tribunaux, Institut Servier et Institut Jean-Philippe Seta “L’auteur d’une échelle de fraude sans précédent qui a tué des milliers de patients.”, Pendant ce temps, ils “Depuis 1995, nous disposons de suffisamment d’informations pour être conscients des risques mortels qu’ils prenaient.” Pour les consommateurs médiateurs.

Malgré la toxicité du médiateur, il s’est vu infliger une amende de 303 000 € pour avoir retardé la suspension des ventes du médiateur, et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM, ex Afssaps) a indiqué qu’il ne ferait pas appel.

Dans ce procès pénal, plus de 6 500 personnes sont devenues des civils, principalement en raison de «tromperie». Des estimations préliminaires indiquent que la victime a droit à environ 180 millions d’euros de dommages et intérêts en réparation des dommages subis.

Écoute encore Pour les médiateurs: route du scandale sanitaire

Monde avec l’AFP

L’Institut Servier fait appel de leur condamnation dans une affaire de médiateur

Source link L’Institut Servier fait appel de leur condamnation dans une affaire de médiateur

Back to top button