Monde

L’ONU condamne “l’usage aveugle” de la force par les soldats centrafricains et les organisations paramilitaires russes

Sur la base d’un récent rapport sur la République centrafricaine, le chef de l’ONU a déclaré :Difficulté« Par l’usage excessif de la force sur les civils. Antonio Guterres a également appelé à la cessation immédiate des actions hostiles contre les casques bleus de la Minuska, pointant du doigt les forces de sécurité de l’État russes et les organisations paramilitaires sans nom.

Qu’est-ce qui ne va pas ??

Les documents cités par le Secrétaire général des Nations Unies sont rédigés par des experts indépendants. Un rapport couvrant les quatre derniers mois met en évidence l’augmentation significative des violations des droits humains en République centrafricaine. Plus de 140 incidents ont été enregistrés au cours de cette période, faisant 249 victimes civiles. Ces actions violentes sont menées par ceux qui sont censés protéger les Centrafricains et ceux qui les aident.

« La plupart des morts parmi les civils sont le résultat d’un usage aveugle, déséquilibré et excessif de la force par les soldats centrafricains et les gardes bilatéraux.

Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

Le pouvoir de la paix, le but

Le secrétaire général de l’ONU n’a pas explicitement nommé de mercenaires ou d’« instructeurs » russes déployés dans le pays à la demande du pouvoir approprié. En attendant, il blâme leurs méthodes et leur comportement sans précédent. Ces hommes, venus soutenir le président Tuadera contre les rebelles, s’en prendront également aux casques bleus du casque bleu Minuska. Leurs voitures, leurs habitations, leurs entraves à la circulation, les tentatives de destruction de leurs drones de surveillance… des menaces s’ajoutent à la vaste campagne de désinformation depuis mars de l’année dernière concernant les casques bleus.

“Je suis profondément préoccupé par l’augmentation inacceptable et sans précédent des menaces et des incidents hostiles (…) visant la Minuska.”

Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

Rôle problématique des paramilitaires

Depuis début juin, l’ONU réclame des mesures pour ne pas interférer avec la mission de paix de la République centrafricaine, avec les casques bleus. « Puissance existant sur le terrain »..

Depuis fin mars, l’ONU s’inquiète du rôle très flou des organisations paramilitaires russes. Des agents privés de Moscou travaillant avec les forces gouvernementales centrafricaines ont été accusés de multiples abus. Ils ne peuvent être poursuivis ni tenus responsables tant que leur mission n’est pas clairement définie.

Selon de nombreux témoins et ONG, des centaines de combattants du groupe de sécurité privé russe Wagner participent à la lutte contre les rebelles en Afrique centrale.La Russie ne reconnaît que l’existence de 1 135 “Instructeur non armé« Je suis chargé de la formation des soldats centrafricains.

Presque 17 000 casques bleus des forces de maintien de la paix de la mission des Nations unies en République centrafricaine sont présents dans le pays depuis 2014, notamment pour protéger les civils, prévenir les abus et lutter contre l’impunité.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1407895342825011’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

L’ONU condamne “l’usage aveugle” de la force par les soldats centrafricains et les organisations paramilitaires russes

Source link L’ONU condamne “l’usage aveugle” de la force par les soldats centrafricains et les organisations paramilitaires russes

Back to top button