Monde

L’UE propose d’assouplir le contrôle des produits britanniques pour l’Irlande du Nord

date de sortie: 13 octobre 2021-20:01

Bruxelles a proposé à Londres de faciliter la gestion de certaines matières premières pour l’Irlande du Nord afin d’apaiser les tensions avec les États britanniques sur l’offre après le Brexit. Cette mesure a pour effet de réduire le contrôle des marchandises produites au Royaume-Uni et consommées en Irlande du Nord d’environ 80 % et le dédouanement de 50 %.

Le Brexit continue d’empoisonner les relations entre Londres et l’Union européenne. Pour apaiser les tensions, la Commission européenne a proposé mercredi 13 octobre de supprimer la plupart des restrictions imposées aux denrées alimentaires britanniques arrivant en Irlande du Nord et d’élargir les procédures douanières.

Le vice-président de l’Union européenne a déclaré à Reuters que la proposition résoudrait les problèmes soulevés ces derniers mois sans recréer la frontière entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande, un État membre de l’Union européenne. Cochez toutes les cases. ..

“Je pense qu’il est très important qu’il n’y ait pas d’autre package comme celui-ci”, a-t-il ajouté. Par conséquent, les cadres communautaires ferment la porte à la renégociation du protocole régissant le commerce avec l’Irlande du Nord. Cela risque de dérouter le gouvernement de Boris Johnson.

Assouplissement des procédures douanières, réduction de la gestion de l’hygiène

La solution proposée par Bruxelles comprend une réduction d’environ 80% des contrôles d’hygiène et phytosanitaires précédemment requis pour les produits alimentaires, végétaux et animaux britanniques pour l’Irlande du Nord. Le dédouanement est également réduit de 50% pour tous les produits.

Cependant, la mise en œuvre de ces mesures oblige le Royaume-Uni à maintenir ses engagements en matière de gestion, d’emballage et d’étiquetage et de “renforcer la surveillance de la chaîne d’approvisionnement”, a déclaré la Commission.

Ce dernier propose également de modifier les règles spécifiques aux sociétés pharmaceutiques établies sur le sol britannique pour “assurer la sécurité à long terme de l’approvisionnement du Royaume-Uni en médicaments vers l’Irlande du Nord”.

Il n’y a pas de résolution complète du litige

Partie intégrante du Royaume-Uni, un état d’Irlande du Nord qui borde la République d’Irlande, membre de l’Union européenne (UE), reste un marché unique européen pour le commerce des matières premières. Les États membres de l’UE ne sont pas soumis à un contrôle tarifaire ou à des tarifs, ni à des procédures spéciales.

Pour Bruxelles, cet arrangement, qui crée une frontière douanière de facto entre la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord dans la mer d’Irlande, permet au commerce nord-irlandais de bénéficier des avantages des deux mondes, tandis qu’une seule Europe maintient le marché.

Mais dans le cas de Londres, la gestion des marchandises transitant par la mer pour approvisionner l’Irlande du Nord assure la séparation des autres États britanniques et attise les tensions entre syndicalistes.

Le ministre britannique du Brexit, David Frost, a déclaré mardi qu’il était prêt à discuter de la proposition “n’importe quoi”, mais en exigeant que le secrétaire d’État à la sortie de l’UE (CJUE) n’exerce pas son autorité, un nouveau protocole a été à nouveau demandé. Cependant, Bruxelles ne comprend pas que des tribunaux non européens puissent légiférer sur un seul sujet de marché européen. Par conséquent, il semble peu probable que la nouvelle proposition mette fin au différend.

Utilise Reuters et AFP

L’UE propose d’assouplir le contrôle des produits britanniques pour l’Irlande du Nord

Source link L’UE propose d’assouplir le contrôle des produits britanniques pour l’Irlande du Nord

Back to top button