France

Macron interrogé sur le manque de mixité sociale

Une mère a déclaré au chef de l’Etat que son fils lui avait demandé si le prénom “Pierre” existait en dehors des livres.

À la suite de son entretien avec Figaro sur le thème de la sécurité, Emmanuel Macron s’est rendu ce lundi à Montpellier (Hérault) pour une visite consacrée au même thème, au cours de laquelle il a notamment visité le quartier sensible de La Mosson, au nord de la ville.

Une visite au cours de laquelle le chef de l’Etat, à un an de l’élection présidentielle de 2022, est revenu sur la pratique des walkabouts, et qui a donné lieu à des discussions avec les habitants, détournant le thème sécuritaire de la visite d’Emmanuel Macron.

«Pierre, est-ce que ça existe?

A l’occasion de l’un d’entre eux, Emmanuel Macron a été interpellé par une mère de famille sur le manque de diversité dans le quartier de La Mosson, où un point d’accord a été démantelé en mars.

«Je déplore le manque de mixité dans le collège de quartier, les gens ne mettent plus les enfants dans le même quartier, ce qui est vraiment dommage. Monsieur le président, j’ai mon fils qui a huit ans, il m’a dit. A demandé si le prénom de «Pierre» existait vraiment ou si ce n’était que dans les livres, il y a un tel manque de diversité dans le quartier. C’est vraiment grave. (…) Cette question m’a choqué », a déclaré Naima Amadou à la responsable de État, en présence de la presse.

Selon l’Agence France-Presse (AFP), également présente lors de l’échange, la mère a ajouté qu’il fallait “aussi que les enfants n’aient plus peur de la police, qu’il y ait un boulot avec la police de la maternelle”. Elle a également raconté avoir placé sa fille dans un collège privé, bien plus loin, pour y retrouver la diversité qu’elle-même connaissait plus jeune. «J’ai connu l’école de la République avec une grande diversité, que je ne trouve plus maintenant», at-elle attristé.

“Que chacun retrouve sa dignité”

Face à Emmanuel Macron, une déléguée de parents d’élèves a déclaré qu’elle souhaitait “changer l’image de La Mosson. Que tout le monde retrouve sa dignité”, rapporte l’AFP.

«Ce que je veux, c’est que tous les enfants de Montpellier aient accès à une éducation de qualité», a réagi le maire socialiste de la ville Michaël Delafosse, interrogé sur BFMTV en début de soirée. “Dans les quartiers soumis à une rénovation urbaine, nous devons travailler sur des stratégies de mixité”, a-t-il ajouté.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV

Macron interrogé sur le manque de mixité sociale

Source link Macron interrogé sur le manque de mixité sociale

Back to top button