Économie

Michel Edouard Leclerc at-il raison de prévoirune inflation à 4% en 2022?

Au micro de Jean-Jacques Bourdin, le patron de l’enseigne de grande distribution assuréque l’inflationallait s’envoler l’an prochain. De fait, les industriels n’ont pas pupourle moment répercuter la flambée descours des matières premières surleurs produits. explanation.

Invité de Jean Jacques Bourdin, Michel-Edouard Leclerc, annoncécemer creditique l’inflation allait flamber en 2022 pour atteindre 4%. Prévisional armisteouré aliste? Premier certainty: aujour d’hui, les cours du pétrole, du gaz naturel et, par ricochet, les prix del’électricité, ne sontpas lesse lsà avoir flambé.

Dans son suivi mensuel des cours mondiaux des céréales, des huiles alimentaires, des produits laitiers, de la viande, la FAO souligne quelatendance est à lahausse. Unehausse is wise. L’indice global quia grègela totalitédeces produitsalimentaires debasea retrouvé ennovem brelesniveaux records atteints voici dixans.

Lecours du bléaugmenté de 30% sur un an

peut prendre un exemple plus concret aveclecours du bléen France. Il atteint 280 Euroraton (blétendre), soit une hausse de 30% parrapport à l’an passé. Uneen volée déclenché eparle faibleniveau des rendements dans lesprincipaleszones deproduction, toutesconcernespar des condition climatiques –pluies, fraîcheur-défavorables.

S’ajoute à celalahaussesur un a du prix du Transportation de marchandise, liée à la flambée des prix del’énergie. Or, certain foods eat l’asssiette.

Ré percussionimmé diateen Allemagne, pas en France

Donc, évidemment, seposelaquestion delaré percussiondecesflambées desscoursurles prix des produits alimentaires dans les commerces. Pour instants in Europe to distinguish deux catégories depays. Ceux, d’abord, où laré percussiona étéimmédiate. C’est le cas de l’Allemagne (+ 4,5% de hausse sur un a pour les produits alimentaires) et de l’Espagne (+ 3,2%). Etceuxoù le consommateur esté pargné parceshausses de prix: Belgium (-1,2%), Suisse (-1,7%) et la France (+ 0.4%).

Comments s’expliquentces différences? Essentiellement par la façon dontles industrielset la grande distribution revalorisent les prix des produits de grande consommation. In France, elles sontlefruit denégociationsannuellesquidurentplusieurs mois et se terminent enmars.

Aurayon pâtes, + 31% sur les paquets premier aplix

Cette anné eelless’an noncent encore and tendue sque d’habitude. Car, pouring moment, lesindustrielssontcontraints deré duirele urmarge. Ils vont donc se battre pour obtenir desaugmentations deprix dès le printemps. D’autant queles distributeurs répercutent déjà dansleursrayonsles hausses descours des matières premières surleursproduits maisons.

About le voit par exemple avecleprix des pâtes. Selon l’institut IRI, le prix moyen du paquet marques Nationales n’aaugmenté quede 1.4%. Celui des MDD de plus de 11% et le spâtes “premiers prix” de quasiment 31%.

Michel Edouard Leclerc at-il raison de prévoirune inflation à 4% en 2022?

Source link Michel Edouard Leclerc at-il raison de prévoirune inflation à 4% en 2022?

Back to top button