Technologie

Noël, Black Friday… le nouveau visage d’EDI !

La forte reprise de l’activité économique a surpris tout le monde. Depuis plus d’un an, les gens dépensent très peu et au bout de quelques mois limite, ils sont prêts à sortir leur portefeuille et à se chouchouter.

Cette poussée de la demande a un impact direct sur la chaîne d’approvisionnement. Les chaînes d’approvisionnement rendent toutes difficiles dans le monde l’absorption de ce débit élevé. Aux États-Unis, les ports de Long Beach et de Los Angeles, où transitent 40 % des flux de marchandises en provenance de l’étranger, sont saturés.

Jusqu’à présent, les industries occidentales ont certainement concentré leurs achats sur les pays asiatiques, notamment la Chine, berceau de la crise mondiale. Mais depuis près de deux ans, les usines en Asie ont réduit leur productivité, provoquant les pénuries et les difficultés d’approvisionnement mondiales auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui.

Et si vous entendez de plus en plus parler de délocalisation, de stocks tampons ou de continentalisation de la production, tout cela ne sera pas une réalité avant des années. En revanche, c’est aujourd’hui que cette dépendance à l’Asie perturbe la consommation mondiale.

L’EDI au cœur des problématiques achats

Face à ce goulot d’étranglement d’approvisionnement qui devrait encore s’accentuer à l’approche de Noël, l’EDI pour l’échange de données informatisées démontre sa position d’outil pouvant rendre la situation plus acceptable à ce niveau. Colonne vertébrale d’une grande organisation qui réalise 50 % de son chiffre d’affaires grâce à l’EDI, cette technologie prouve chaque jour son efficacité.

C’est pourquoi on en entend rarement parler. Quand quelque chose se passe bien, on a tendance à l’oublier !

L’EDI est né il y a près de 50 ans avec la société de consommation et est parfois considéré comme obsolète car il répond à l’augmentation des volumes de transactions et du commerce mondial. En réalité, cette technologie a toujours su s’adapter au changement.

Aujourd’hui, l’EDI peut fournir des données à la blockchain logistique, par exemple, pour assurer la traçabilité des marchandises physiques. Bien sûr, cette technologie à elle seule ne peut pas résoudre les problèmes de logistique, mais à ce moment crucial où la transmission d’informations standardisées et structurées entre les différents acteurs de la supply chain est fondamentale, l’information est meilleure, la circulation est garantie. ..

EDI et Père Noël

L’EDI est un élément important pour la transmission d’informations en temps réel et est le centre d’une offre efficace. Cette technologie standardise les interactions entre divers acteurs de la logistique, notamment les régulateurs des entreprises portuaires, routières ou ferroviaires, les responsables de la logistique des entrepôts et même les responsables de la logistique des magasins.

L’EDI est interdépartemental et international car tout repose sur des échanges numériques basés sur des standards de communication pour gérer ces flux. Dans le processus global d’une supply chain globalisée, chaque produit physique est accompagné d’un flux EDI. Celui-ci assure la traçabilité et informe le client de la localisation et de la date de livraison de l’article.

L’hyperperformance de cette technologie est donc aujourd’hui réactive aux hyperconsommateurs de notre société, qui culminent cette année. Il dénouera les nœuds actuellement formés dans la chaîne d’approvisionnement mondiale et se présentera comme l’un des rares à pouvoir sauver Noël.



Noël, Black Friday… le nouveau visage d’EDI !

Source link Noël, Black Friday… le nouveau visage d’EDI !

Back to top button