Mode de vie

«Nous devons avoir peur de leur vie», leurs prisonniers sont de «vrais criminels» et croient aux experts nationaux

Jean-Marie Teoda, maître de conférences à l’Université de Paris 1er arrondissement, Panthéon-Sorbonne, géographe et expert d’Haïti, a déclaré que des religieux, dont deux Français enlevés en Haïti ce dimanche, “De vrais criminels, des chiens fous dont les propriétaires ont perdu le contrôle”..Un des ravisseurs affirme “Rançon d’un million de dollars”, A témoigné au prêtre. D’après Jean-Marie Théodat “Nous devons avoir peur de leur vie.”..

franceinfo: Qui est le gangster “400 Mawozo”?

Jean-Marie Théodat: “400 Mawoso” est l’un des quelque 100 gangsters actifs dans le pays, souvent composés d’anciens policiers ou policiers encore actifs, mais agissant comme des gangsters. Ils sont aux commandes des politiciens de la scène centrale d’Haïti, comme nous le savons depuis longtemps. Les sénateurs, les législateurs, les ministres et même les membres du gouvernement, sans parler du président lui-même, insistent tous sur les gangsters.

Y a-t-il des enlèvements fréquents?

Très souvent. L’enlèvement est le visage le plus visible de troubles sociaux beaucoup plus graves et beaucoup plus systématiques depuis 2018, jour des premières grandes manifestations contre les autorités accusées de corruption. C’est le début de tout. À la suite de ces grandes manifestations sur le rendu comptable du gaspillage des fonds publics pour créer une sorte de contre-attaque, nous avons vu fleurir ce gang, qui a systématiquement dispersé les manifestations. En fin de compte, malgré tout, c’est le chaos contrôlé.

Le fait qu’il y ait deux Français parmi les religions a-t-il influencé cet enlèvement?

Qu’ils soient français ou non, cela n’a aucun effet. C’est le fait que vous êtes blanc, religieux, et que vous êtes dans un véhicule 4×4 tout-terrain, et que vous pouvez aller n’importe où. Cela indique que vous faites partie de la catégorie privilégiée d’Haïti, et donc une proie possible pour ces personnes qui recherchent simplement une balladin cousue d’or qui passe au mauvais endroit et au mauvais moment. Et ces religions sont tombées dans un piège. Nous avons affaire à des gens qui sont de vrais criminels, des chiens fous, dont les propriétaires ont perdu le contrôle. La semaine dernière, c’était le prêtre, le révérend Adventiste, qui a été kidnappé en service. Ils essaient de capturer l’imagination et sont prêts à le repérer.

Avez-vous besoin d’une transition pacifique en Haïti?

Non seulement que. Haïti a vraiment besoin d’un nouveau contrat social. Le pays a toujours le premier paradoxe de la libération de l’esclavage dans l’histoire de l’humanité, et il recrée aujourd’hui un modèle de traite des êtres humains qui reproduit de la même manière la capture de marchands d’esclaves africains vendus aux États-Unis. La seule différence est qu’il n’a pas à se croiser. Les transactions ont lieu sur le terrain. Mais c’est le même ressentiment. C’est le même déni de l’humanité qui nous attaque.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1407895342825011’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

«Nous devons avoir peur de leur vie», leurs prisonniers sont de «vrais criminels» et croient aux experts nationaux

Source link «Nous devons avoir peur de leur vie», leurs prisonniers sont de «vrais criminels» et croient aux experts nationaux

Back to top button