Mode de vie

Où sont les poursuites judiciaires pour les polémiques ?

Avant de confirmer les ambitions du président, Eric Zemmour joue la montre. La justice, elle suit son rythme : le polémique responsable de l’émission de C News “Face à l’Info” se retrouve en justice ce mercredi 8 septembre. Pour “insulte” et “incitation à la haine raciale”. Ces deux affaires concernent les propos tenus en 2019 et 2020. Ce sont deux des nombreuses sorties controversées qui ont bouleversé la carrière de l’écrivain. Dans le cas de plus d’une douzaine de cas Suicide en France A été condamné à trois peines de prison et quatre sont toujours en instance. Un résumé de franceinfo.

Procès de ses propos sur les mineurs non accompagnés

C’est le cas lorsqu’Eric Zemmour est assigné à comparaître mercredi devant le tribunal de Paris. Le 29 septembre 2020, lors d’une discussion à Face à l’info de C News, la chroniqueuse est devenue obsédée par les mineurs non accompagnés.Ils n’ont rien à faire ici, ce sont des voleurs, des meurtriers, des violeurs (…).“”

Plusieurs associations, comme la Ligue des droits de l’homme (LDH), ont constitué le Parti des citoyens, mais aussi de nombreux services chargés de la gestion des mineurs non accompagnés. Face à ce nombre sans précédent de partis civils ( Marianne), l’avocat d’Eric Zemmour, Olivier Pardo, a demandé à France Amfo de reporter le procès.

Décision d’appel attendue après avoir dénoncé l’islam

L’incident a également pu trouver ses résultats le 8 septembre. Pendant le traité des droits de septembre 2019 Organisé par un proche de l’ancienne députée d’extrême droite Marion Maréchal, La polémique a fait un discours toxique. Il a dit avant toutTous nos problèmes exacerbés par les immigrés sont exacerbés par l’Islam“,cette”Renversement de la colonisation“En cours pour atteindre”Extinction des hommes blancs hétérosexuels catholiquesIl a écopé d’une amende de 10 000 € pour « insulte » et « incitation à la haine » en septembre 2020, mais a fait appel.

Trois croyances sur “l’incitation à la haine raciale” et la “diffamation raciale”

Des polémiques ont déjà infligé des amendes à trois personnes, dont deux en 2010, pour “incitation à la haine raciale” et “diffamation raciale”. Le 6 mars 2010, Eric Zemmour a répondu à des commentaires sur la vérification faciale sur le plateau de l’émission Canal + “Salutles Terrens”.Mais pourquoi vérifier 17 fois ? Pourquoi ? La plupart des trafiquants sont noirs et arabes ! C’est comme ça, c’est un fait…« Le même jour en France, il avait un employeurAvoir le droit“Rejeter les Arabes et les Noirs. Il lui a valu une amende de 2 000 euros et des frais de justice de 10 000 euros. Il n’a pas porté plainte.

Sa troisième condamnation concerne des propos tenus à France 5 dans “Càvous”. Eric Zemmour a confirmé en septembre 2016 que la France souffrait.30 ans d’agression“, a dans certaines banlieues”Lutte pour islamiser le territoire“Et il devrait être donné aux musulmans.”Choix entre l’Islam et la France“Il a été condamné à une amende de 3 000 € en septembre 2019 pour ‘incitation à la haine religieuse’. Voyant ses allégations de massacre rejetées, il a saisi la CEDH (Cour européenne des droits de l’homme) en décembre 2019 et la France a libéré son expression, mais en droit français il était coupable.Le jugement est considéré comme définitif.

Deux plaintes en cours pour “insultes publiques” et “insultes racistes”

Eric Zemmour a également été inculpé d’insultes racistes par le chroniqueur Hapsato Sai. “Insulte à la France” Avec le tournage des “Salutles Terrens” en septembre 2018. L’animateur, qui a récemment quitté le groupe Canal+, s’est plaint d'”insultes racistes”. Le procès devrait avoir lieu en septembre 2022.

Des polémiques ont également déclaré au journaliste et militant Tahabu Huffmilitant islamiste“Chez C News, novembre 2020. Il a déposé plainte contre Eric Zemmour et la chaîne “Insulte public” en février. L’enquête est en cours, selon l’avocat de Tahabu Huff, Ali Airimi, qui a été contacté par franceinfo.

Détendez-vous dans 4 cas

Tous les procès n’ont pas été condamnés. Dans quatre cas, Eric Zemmour a échappé aux sanctions. Dès 2008, il a été inculpé de « diffamation » par Patrick Roses, l’ancien président du Conseil national de l’Église noire (Clan). En 2014, Eric Zemmour a déclaré que les musulmansOnt leur droit civil, c’est le Coran“Et ils”J’habite en banlieue. Les Français ont été contraints de partir.“Il a été accusé d'”incitation à la haine” avant sa libération en 2018.

Il a également été libéré en 2014, soupçonné d’« incitation à la haine raciale ».bande“Étranger”Ceux qui volent, violent ou volent» Chez RTL. Enfin, une procédure contre lui en 2019 pour « contester les crimes contre l’humanité » après ses propos sur le maréchal Petan. “En sécurité” Les Juifs français occupés ont également été acquittés en février de l’année dernière. Néanmoins, Ricla a fait appel de la décision et une audience est prévue le 20 janvier 2022.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1407895342825011’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Où sont les poursuites judiciaires pour les polémiques ?

Source link Où sont les poursuites judiciaires pour les polémiques ?

Back to top button