Auto

Peugeot 308 BlueHDI 130 ch (2021) : Que vaut le seul diesel de la gamme ?

en bref

3ème génération

Berline compacte

Diesel uniquement disponible

A partir de 28 700 €

La deuxième génération de la 308 marque le début de la transition de Peugeot vers les voitures de luxe. La troisième génération doit représenter un modèle confirmé. Et pour cette raison, le constructeur au lion a décidé de frapper fort pour une nouvelle génération de ses compactes. Ce genre de révolution commence par l’affirmation du design.

Grande calandre avec nouveau logo, phares pointus à côté des feux de jour verticaux. Voici les nouvelles recettes de personnalité 308.

Par conséquent, la nouvelle 308 est le premier modèle avec un tout nouveau logo sous la forme d’un blason. C’est au milieu de la grille que les différents éléments semblent converger vers elle. Effets visuels garantis. Les phares particulièrement fins utilisent la technologie LED matricielle et, comme les autres modèles de la marque, peuvent être jumelés à des feux de jour verticaux. Mais ce n’est pas tout, car d’autres détails sont accrocheurs. Par conséquent, les lignes du corps ne sont pas droites, mais sont très arrondies, par exemple sur le capuchon et les épaules des ailes.

L’arrière est plus calme.

Les côtés époustouflants du devant sont brisés avec un dos beaucoup plus simple, avec une lumière très fine reliée par une simple bande noire.

Le tableau de bord hérite de la nouvelle génération d'i-cockpit. Au programme : Instrumentation numérique 3D, petite poignée, écran multimédia 10 pouces.
Le tableau de bord hérite de la nouvelle génération d’i-cockpit. Au programme : Instrumentation numérique 3D, petite poignée, écran multimédia 10 pouces.

Un aspect étonnant du design extérieur se retrouve également dans des cabines dont la planche de bord est encore très différente de celle de ses concurrents, comme le i-cockpit nouvelle génération. Il se compose toujours d’une petite poignée et d’une instrumentation numérique élevée qui utilise la technologie 3D.

L'une des caractéristiques de l'écran est son système de raccourci numérique.
L’une des caractéristiques de l’écran est son système de raccourci numérique.

La grande nouveauté est le 10 pouces, avec une touche numérique appelée “i-Toogle” qui est un raccourci vers des fonctionnalités spécifiques telles que la radio et la température de climatisation dirigée légèrement vers les conducteurs qui surplombent de toutes les fonctionnalités. Provient de l’écran multimédia de . Entièrement configurable à la discrétion du conducteur. Juste en dessous, les commandes plus traditionnelles sont surtout utilisées pour accéder aux réglages de la voiture et au dégivrage.

Le design est indéniablement original, mais plus lourd qu’avant. La qualité du matériel est bonne et l’espace de rangement est ample et spacieux, notamment au niveau de la console centrale.

La banquette arrière est correcte sans aucune considération particulière compte tenu de sa taille.
La banquette arrière est correcte sans aucune considération particulière compte tenu de sa taille.
Avec ses 412 litres, le coffre offre une bonne capacité moyenne.
Avec ses 412 litres, le coffre offre une bonne capacité moyenne.

Lorsque les dimensions, notamment la longueur, atteignent 4,36 m et que l’empattement augmente de près de 6 cm, on peut s’attendre à un meilleur confort. C’est vrai, mais ce n’est pas spectaculaire. En conséquence, les passagers peuvent se permettre, mais les chances restent moyennes dans cette catégorie. Il en va de même pour une capacité de chargement de 412 litres, ce qui est proche de la génération précédente.

Sous le capot de notre modèle d’essai, le seul moteur diesel de la nouvelle 308, le Blue HDI 130 ch, devrait représenter 25 % des ventes, bien moins qu’avant. Ce célèbre moteur est installé dans de nombreux modèles du Groupe Stellantis, il a donc un couple de 300 Nm et peut bénéficier d’un temps grisant, il est donc toujours confortable à utiliser. L’association avec la boîte de vitesses EAT8 est globalement confortable, même si la transmission hésite entre différents rapports dans certaines situations. C’est du diesel, mais sa sonorité reste modeste, surtout en phase d’accélération. Mais surtout, il a un goût particulièrement sobre et agréable. Ainsi, lors des essais menés dans les collines de Doo, une moyenne de 6 l/100 km a été enregistrée. Des résultats très satisfaisants, bien en deçà de la moyenne enregistrée chez Puretech 130ch, qui était de 7,5 l/100km dans des conditions similaires.

Essai-Peugeot 308 BlueHDI 130 ch (2021) : Que vaut le seul diesel de la gamme ?

Sur la route, Peugeot démontre une nouvelle fois son savoir-faire dans ce domaine à 308, réalisant une copie particulièrement convaincante. Le dynamisme reste le même, avec une direction précise qui facilite l’accès à la voiture dans les virages et est agile, mais cette nouvelle génération a une filtration et une insonorisation améliorées, et en termes de confort. Cette situation est particulièrement réussie, voire impossible, même s’il faut reconnaître que les progrès sont moins nets qu’entre la première et la deuxième génération par rapport à la génération précédente. Mais je sais que cette 308 est toujours dans le pack principal des compactes, donc il n’y a rien de grave à ce sujet.

Peugeot 308 BlueHDI 130 ch (2021) : Que vaut le seul diesel de la gamme ?

Source link Peugeot 308 BlueHDI 130 ch (2021) : Que vaut le seul diesel de la gamme ?

Back to top button