France

Pour Sandrine Rousseau, “il faut augmenter le prix de l’essence”

L’ancienne candidate à la primaire écologique, invitée de BFMTV-RMC, est revenue sur la flambée des prix de l’énergie. Désormais soutien de Yannick Jadot, elle a également défendu le syndicat de la gauche derrière les écologistes.

Un temps de soutien hésitant de Yannick Jadot, vainqueur de la primaire écologiste, Sandine Rousseau milite désormais pleinement pour son parti. Le candidat défait a été interviewé ce matin sur BFMTV-RMC. L’occasion pour l’économiste de revenir notamment sur la hausse sans précédent des prix à la pompe et l’augmentation massive des factures de gaz, d’électricité et de carburant.

Alors que le gouvernement redoute un retour des gilets jaunes dont le mouvement a commencé avec la mise en place d’une écotaxe en 2018, les candidats en 2022 multiplient les propositions.

Yannick Jadot a par exemple offert ce dimanche sur BFMTV un chèque énergie de 400 euros pour les 4,8 millions de foyers les plus modestes. De son côté, l’exécutif a pour le moment déployé un chèque énergie de 100 euros, gelé le prix du gaz jusqu’en avril 2022 et limité la hausse du prix de l’électricité à 4% (contre 12% sans mesures spécifiques). ).

“Augmenter le prix de l’essence”

Sandrine Rousseau, de son côté, s’est éloignée de ces différentes mesures et propose plutôt d’augmenter le prix de l’essence, tout en soutenant les ménages les plus modestes.

“Aujourd’hui, nous avons besoin d’un plan d’investissement massif dans 5 ans pour pouvoir nous passer d’essence. Nous subissons l’augmentation sans jamais avoir pris de mesures pour réduire notre dépendance. (…). Et oui, cela par le fait d’augmenter le prix de l’essence. (…) A la fin (du quinquennat de Yannick Jadot), les Français auront finalement moins de pression sur leurs revenus qu’au début”, notamment grâce au chèque énergie, a jugé le ancien conseiller régional des Hauts-de-France.

Il appelle également à la participation financière des groupes industriels de l’énergie à l’effort de transition.

“Il faut faire pression sur les entreprises qui font des profits colossaux, comme Total ou Engie. Leurs profits sont exceptionnels”, a déclaré l’universitaire.

“Un trait d’union” avec Jean-Luc Mélenchon

Sandrine Rousseau est également revenue sur une potentielle union de gauche que Jean-Luc Mélenchon réclame, derrière son nom. Réputée proche des rebelles, l’ancienne candidate à la primaire a souhaité réaffirmer son soutien à EELV.

“Je suis très bien dans ma famille politique qui est celle des Verts. Je soutiendrai Yannick Jadot sans état d’âme. La question n’est pas moi mais celle de mes électeurs. J’ai le plus grand respect pour Jean-Luc Mélenchon. Je tends la main à Nous avons besoin de traits d’union, de dialogues constructifs avec lui.

“Eric Zemmour a peur des femmes”

Enfin, l’universitaire est revenu sur la probable candidature du polémiste à l’élection présidentielle.

“Eric Zemmour a peur des femmes. Un homme qui a peur des femmes a peur de lui-même et qui n’est pas sûr de lui. Je dis à Zemmour au contraire qu’une société de bien-être, de qualité, c’est une société d’égalité entre hommes et femmes.

« Un homme qui respecte les femmes n’a pas peur des femmes (…). Un homme qui respecte les femmes n’est pas misogyne pour les femmes. (…). Je dis à ces électeurs que nous avons tellement d’autres sujets. (… ) Il faut reconstruire notre société, réapprendre à être heureux ensemble (…). Mais pas avec ce type de discours du 19e siècle quand on est au 21e siècle”, a jugé Sandrine Rousseau.

Pour Sandrine Rousseau, “il faut augmenter le prix de l’essence”

Source link Pour Sandrine Rousseau, “il faut augmenter le prix de l’essence”

Back to top button