Santé

Prolongation de «l’Année blanche», un nouveau geste gouvernemental pour les travailleurs intermittents

La salle de spectacle est vide depuis la mise en place des restrictions pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Un exemple de photo. (DAREK SZUSTER / MAXPPP)

L’indemnisation du chômage intermittent des travailleurs, qui devait prendre fin le 31 août 2021, sera automatiquement prolongée de quatre mois supplémentaires jusqu’au 31 décembre 2021. Nous ne modifions même pas pour générer ces droits. Ils bénéficient des mêmes avantages qu’ils reçoivent actuellement. Ce système de «l’année blanche» a été introduit par le gouvernement l’année dernière pour fournir des revenus aux professionnels du divertissement en raison de la fermeture de théâtres et de l’annulation de nombreux festivals. La culture de 2021 est également tellement perturbée par Covid-19 que le gouvernement a décidé d’étendre cette mesure.

Le gouvernement fait également signe aux jeunes. Pour les moins de 30 ans, assouplir les règles de l’intermittence, abaisser les 507 heures temporaires requises, ou le seuil d’environ 3 mois de travail, donner des droits à un an et bénéficier des allocations chômage. Il suffirait de justifier 338 heures pour qu’ils participent au système et soient rémunérés. Enfin, le gouvernement débloquera une enveloppe de 40 millions d’euros pour encourager les employeurs des institutions et services culturels à embaucher des jeunes. Il finance certains types de conventions de subvention. Cette série de mesures vise à accroître la mobilisation ces dernières semaines et à atténuer le mécontentement des intermittents qui ont entendu leur voix dans plusieurs villes françaises.

Le syndicat se félicite de la mise en place d’un filet de sécurité, mais néanmoins, la CGT estime que ceux qui travaillent peu ou pas ne sont pas entièrement rémunérés. Cependant, selon les calculs du gouvernement, cette aide concerne 120 000 personnes inscrites dans ce système intermittent très particulier et coûte 200 millions d’euros à l’Unédic.

Il faut rappeler que les intermittents bénéficieront d’un autre statut d’assurance chômage et ne seront pas affectés par les réformes qui entreront en vigueur à partir du 1er juillet.

Prolongation de «l’Année blanche», un nouveau geste gouvernemental pour les travailleurs intermittents

Source link Prolongation de «l’Année blanche», un nouveau geste gouvernemental pour les travailleurs intermittents

Back to top button