Mode de vie

“Quand quelqu’un est incurable, il est inhumain de ne pas abréger sa souffrance”, a déclaré la juge Françoise Hardy.

Le jeudi 8 avril, les législateurs examineront un projet de loi approuvant l’euthanasie des personnes souffrant de maladies graves et incurables. La chanteuse Françoise Hardy appelle la France à rattraper les autres nations sur cette question.

Article rédigé par

Poster 04/08/2021 06:06

Temps de lecture: 2 minutes

“”Quand quelqu’un a des souffrances intolérables et devient incurable, il est inhumain de ne pas abréger sa souffrance.“Françoise Hardy a déclaré à Françoise alors qu’un projet de loi créant le droit à l’euthanasie pour les personnes souffrant de maladies incurables était à l’étude au parlement ce jeudi 8 avril. La chanteuse de 77 ans s’est progressivement dégradée. La santé lutte contre le cancer du pharynx depuis des années qu’elle défend la légalisation de l’euthanasie.

franceinfo: Comment vas-tu?

Françoise Hardy: C’est difficile car il souffre des effets dévastateurs de 45 fois la radiothérapie. Il est très difficile de vivre avec, car la salive est épuisée, une oreille est sourde, toute l’oto-rhino-laryngologie n’est pas irriguée et cela provoque une dyspnée. De plus, il est très difficile de parler de publicité et d’euthanasie, car il faut consacrer 5 à 6 heures par jour uniquement à la nourriture.

Aujourd’hui, le projet de loi doit être discuté au parlement. Il vise à approuver le soutien actif à mourir. Pour le moment, la loi n’autorise qu’une sédation continue. Quel message aimeriez-vous envoyer aux parlementaires? Que doit changer la loi?

Ce n’est pas à moi de leur dire quoi faire, mais personnellement j’ai toujours été pour l’euthanasie, et je crois avoir vu le film deux fois dans la seule chaîne qui existait à l’époqueIl n’y a pas de date depuis hier-je dois ont 15 ans – quelque chose comme ça – et le débat sur l’euthanasie s’est poursuivi. Et à partir de ce moment, je suis tout à fait d’accord avec l’euthanasie. Quand quelqu’un a des souffrances intolérables et devient incurable, il est inhumain de ne pas abréger sa souffrance.

Pensez-vous que le projet de loi dont nous discutons va dans la bonne direction?

En tout cas, j’ai entendu dire que la majorité des parlementaires français, en particulier la majorité, sont favorables à l’euthanasie.

“Personnellement, je suis un peu gêné que la France soit en retard sur des pays comme la Suisse, la Belgique et les Pays-Bas.”

Françoise Hardy

vers franceinfo

Il n’est pas normal pour nous d’aller dans d’autres pays, et si nous sommes vraiment très malades et que nous restons coincés à cause de notre maladie, nous pouvons l’être encore moins.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1407895342825011’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

“Quand quelqu’un est incurable, il est inhumain de ne pas abréger sa souffrance”, a déclaré la juge Françoise Hardy.

Source link “Quand quelqu’un est incurable, il est inhumain de ne pas abréger sa souffrance”, a déclaré la juge Françoise Hardy.

Back to top button