Auto

Quand sont-ils vraiment interdits en France ?

En juillet, les habitants d’Illkirch ont été invités à commenter une interdiction du diesel dans la métropole de Strasbourg à laquelle ils appartiennent. Le résultat était définitif. 90% des électeurs ont exprimé leur opposition au projet de loi.

En effet, dans cette commune de 27 000 habitants, le nombre de participants était faible, 15 % des listes électorales, et la partie métropolitaine s’est empressée de le souligner. Cependant, il est possible de détecter la mobilisation de personnes qui s’opposent au projet, motivées par la crainte de ne pas pouvoir utiliser des véhicules à eau diesel d’ici quelques années.

La peur retrouvée partout en France. Il suffit de voir un déferlement de nouveaux médias nationaux lorsqu’une nouvelle phase de régulation de la circulation entre en vigueur en Ile de France le 1er juin. Pas étonnant. Dans le parc automobile français, le diesel, longtemps privilégié par le pays, est prédominant. Regardez ce qui est vendu dans les pompes. En juin 2021, le diesel représentait 75 % des ventes de carburant. Et maintenant, nous voulons bannir la majorité des conducteurs de la route !

La ZFE augmentera

Nous comprenons les préoccupations. L’annonce de la nouvelle Municipalité Verte a doublé, la législation climatique vient d’être promulguée de manière décisive, et l’Europe vient de blâmer l’énergie thermique dans son Accord Vert ! Mais faut-il se débarrasser de son diesel au plus vite ? Heureusement … du moins pas dans une partie importante du pays.

Déjà, le Green Deal européen n’est pas une menace. Cela va bouleverser l’industrie automobile en interdisant la vente de véhicules équipés de moteurs thermiques à partir de 2035. Cependant, cela n’a rien à voir avec la distribution d’automobiles. À cet égard, il n’y a actuellement aucune législation en préparation en Europe. Le véritable inconvénient pour les conducteurs français est l’expansion très rapide de la ZFE.

Actuellement, il existe cinq métropoles : Paris, Métropole du Grand Paris, Métropole Gournoble, Lyon (dont Villeurbanne et Caluire), et la Métropole Rouen Normandie. Ce dernier est né le 1er juillet. Mais pour elle, et à Lyon et Grenoble, les premières restrictions de circulation ne concernent que les véhicules utilitaires et poids lourds. Les conditions les plus strictes se trouvent en Ile de France, car l’interdiction concerne les voitures de classe Crit’Air 4, diesel d’avant 2006 (et essence d’avant 1997).

Exilez d’abord l’ancien

L’interdiction s’accélérera après la première annonce du décret en octobre 2020. Cela nécessite la mise en place de ZFE dans les zones métropolitaines où les niveaux de pollution sont régulièrement dépassés. Ainsi, d’ici fin 2022, les ZFE déjà installées devraient s’ajouter à Aix-Marseille Provence, Nice Côte d’Azur, Toulon Provence Méditerranée, Toulouse, Montpellier Méditerranée et Strasbourg.

Et l’Etat leur a imposé un calendrier pour les respecter ! Non classé et Crit’Air 5 sera interdit en 2023 (diesel d’avant 2000), Crit’Air 4 sera interdit en 2024 (diesel d’avant 2006), et Crit’Air 3 sera interdit en 2025 ! Évidemment, après le 1er janvier 2025, seuls les derniers diesels en circulation depuis 2011 seront opérationnels dans ces zones. À l’heure actuelle, la même chose est donnée aux modèles jusqu’à l’âge de 14 ans. Rappelons que l’âge moyen des parkings en France est d’un peu plus de 10 ans.

La loi sur le climat vient d’être introduite dans le deuxième étage de la fusée ZFE. Au 31 décembre 2024, toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants devront avoir établi une ZFI. Cependant, les communautés concernées ont établi leurs propres horaires d’interdiction de circulation. C’est donc de la bonne foi des élus en place. Le calendrier dépend certainement de la couleur politique. Mais sûrement, l’interdiction se fait en suivant les mêmes étapes que la première EPZ, première non classée, Crit’Air 5 et j’en passe.

Paris, Lyon et Strasbourg édictent une interdiction totale

Alors, quand viendra-t-il sans diesel ? L’interdiction totale du diesel interviendra après l’interdiction de la classe Crit’Air 2. A noter que l’Etat ne fixe pas de date pour imposer ce délai, même pour les ZFE les plus polluées. Comment donner des patates chaudes à un élu sur place. Ils n’ont pas encore de calendrier Crit’Air 2.

La première zone sans diesel de France sera la métropole du Grand Paris, qui a interdit le Crit’Air 2 en 2024, l’année des Jeux Olympiques dans la Ville Lumière. D’ici trois ans, Diesel ne pourra plus défier le boîtier de l’A86 ! Ce n’est clairement rien, car de nombreuses voitures diesel sont encore en circulation dans la région. Après cela, tous les regards se sont tournés vers Lyon, et les élus de la ville veulent interdire Crit’Air 2 en 2026. Strasbourg vise 2028 après avoir hésité en 2025.

Ces trois zones concernent des zones très peuplées. Mais on n’est pas loin, loin de l’interdiction totale du diesel en France ! Pour ce faire, vous devez d’abord imposer la résiliation de Crit’Air 2 sur l’EPZ, puis la France entière sur l’EPZ. Cela arrivera probablement, mais à très long terme. L’Accord Vert évoque clairement l’idée que l’Europe interdira l’énergie thermique des routes après la fin des ventes. Mais pas avant 2050.

Quand sont-ils vraiment interdits en France ?

Source link Quand sont-ils vraiment interdits en France ?

Back to top button