Monde

rapport. N’oublions pas Olivier Dubois, kidnappé au Mali le 8 avril.

Capture d’écran du 5 mai 2021 d’une vidéo promotionnelle diffusée sur les réseaux sociaux montrant le journaliste français Olivier Dubois, kidnappé au Mali il y a un mois par un groupe djihadiste lié à al-Qaïda. (AFP / Réseaux sociaux)

Olivier Dubois s’envolera pour Gao le 8 avril. La ville où Sophie Petronin a été kidnappée en 2016. Un journaliste français y avait réservé une chambre d’hôtel. Ni l’armée française, qui dispose d’une base à Gao pour l’opération Barkhane, ni les casques bleus de la mission onusienne de stabilisation du Mali n’étaient tenus de maintenir sa sécurité.

Son traité d’enlèvement a été confirmé par une courte vidéo de 22 secondes diffusée sur les réseaux sociaux début mai. En France, ses collègues se mobilisent. Olivier Dubois a une solide liste dans les milieux armés.Le mois dernier, il a demandé Youssouf Toroba, le chef de la milice Dogon d’autodéfense, s’appelait Dan Na Ambassagou.

D’après les faits, Olivier Dubois semble n’avoir passé que quelques heures dans sa chambre. Il y aurait laissé son passeport, son sac et son téléphone. En effet, pour éviter d’être géographiquement localisé et pour rassurer les intermédiaires travaillant sur le projet de conférence.

Reporters sans frontières s’est organisé après la diffusion d’une vidéo confirmant son enlèvement. Mobilisation crée un comité de soutien qui rassemble journalistes, humanitaires, anciens otages, amis et famille.

Le journaliste français Olivier Dubois filmé à Nioro, au Mali, le 14 septembre 2020. & Nbsp;
Le journaliste français Olivier Dubois (MICHELE CATTANI / AFP) photographié à Nioro, au Mali, le 14 septembre 2020.

Arnaud Froger, responsable du Pôle Afrique de RSF, avoue que la mission première du Comité de soutien est de coordonner toutes les volontés civiles et professionnelles de s’impliquer dans la libération d’Olivier. Le deuxième point de prudence est de ne jamais interférer avec les canaux de négociation traditionnels afin de ne pas compromettre la sécurité des otages.

Enfin, des verbes au support, le support est plus qu’un simple symbole. Un gardien de la prison de Florence Obenas lui a dit lors de sa détention en Irak que personne en France ne pensait à elle et qu’elle finirait seule dans son puits. L’écoute du message est essentielle pour le moral.

Des collaborateurs français d’Areva et de Vinci, kidnappés par Al-Qaïda au Niger, ont rapporté que leurs prisonniers écoutaient toujours la radio et que le transistor avait une voix familière appelant à leur libération.

C’est un fil délicat que court le comité de soutien avec des prévisions à long terme. “Fédéral L’énergie qui mène à la libération des otages, c’est une course de fond, pas un sprint“Reconnaître le bûcheron Arnaud. Nous savons que la ligne d’arrivée est loin et que les négociations prendront plus de temps.

Les amis et la famille qui veulent le revoir doivent faire face au stress de l’attente.

A bientôt Olivier. En attendant, nous pensons à vous.

rapport. N’oublions pas Olivier Dubois, kidnappé au Mali le 8 avril.

Source link rapport. N’oublions pas Olivier Dubois, kidnappé au Mali le 8 avril.

Back to top button