Monde

Sarah Abdeslam et neuf autres prévenus renvoyés devant le tribunal de grande instance

date de sortie: 17 septembre 2021-16h11

Sara Abdeslam et neuf autres hommes soupçonnés d’être impliqués dans l’attentat de mars 2016 à Bruxelles ont été renvoyés vendredi devant la cour d’assises de la capitale belge. Six de ces dix hommes sont actuellement jugés à Paris pour l’attentat du 13 novembre.

Un nouveau procès de la djihadiste Sarah Abdeslam est imminent. Ce dernier et neuf autres hommes soupçonnés d’être impliqués dans l’attentat de Zihad à Bruxelles le 22 mars 2016 ont été renvoyés devant la cour d’assises de la capitale belge, vendredi 17 septembre, et les procureurs fédéraux.

“Dix prévenus ont été présentés aujourd’hui à la cour d’assises depuis la salle d’accusation de Bruxelles”, a indiqué Eric Van Duis, porte-parole du parquet fédéral.


Six hommes actuellement jugés à Paris

Dans la matinée du 22 mars, deux djihadistes ont explosé à l’aéroport international de Bruxelles Zaventem, et un troisième a explosé dans le métro de la capitale belge. Résultats : 32 morts et plus de 340 blessés.

Les enquêtes ont rapidement révélé que ces auteurs étaient associés à l’attentat du 13 novembre 2015 à Paris, notamment grâce à des ordinateurs retrouvés dans la poubelle.

Six des dix hommes impliqués, dont Salah Abdeslam, sont actuellement jugés à Paris pour ces attentats (130 morts), revendiqués également par le groupe État islamique.

Il s’agit de Mohammed Abrini en Belgique et au Maroc (un “homme au chapeau” pris à l’aéroport de Zaventem le 22 mars), Sophie Ayari en Tunisie, et un compagnon de vol à Abdeslam (18 mars 2016). A été arrêté avec lui à Bruxelles) . Oussama Clayem de Syrie est revenu le 22 mars après avoir emmené un kamikaze dans le métro.

Deux autres Belgo-Marocains, suspectés d’être les cerveaux de l’attentat, Oussama Atar (probablement mort en Syrie et déterminé par défaut à Paris) et le meilleur ami d’El Bakulaui, selon un procureur fédéral belge. Le 22 mars, un frère qui s’inquiète aussi pour un certain Ali El Hadad Asfi.

Ainsi, le Bureau d’accusation de Bruxelles, dernier tribunal à se prononcer avant l’organisation du procès, a confirmé la décision prise en premier lieu par le greffe du tribunal de Bruxelles.

Elle n’a pas suivi l’analyse des dossiers distinctifs du Service fédéral des poursuites, huit hommes ont été jugés par une cour de circuit pour “meurtre dans le contexte de terroristes”, et les deux derniers étaient des détectives pour “participation”. . Dans les activités de groupes terroristes.”

Fête des Mille Citoyens

Ils sont frères de Smile et Ibrahim Farisi et sont soupçonnés d’apporter un soutien logistique aux assaillants, mais les procureurs ont déclaré qu’ils n’avaient aucune connaissance de leurs projets terroristes.

A terme, les deux frères seront jugés dans la taille souhaitée par Me Sébastien Courtoy, avocat chez Smail Farisi, qui a reconnu avoir utilisé l’appartement bruxellois comme lieu de refuge la veille du 22 mars.

Smail Farisi pourrait mieux revendiquer son rôle secondaire s’il pouvait “demander à son coaccusé”, a expliqué Me Courtoy lors de la plainte du printemps, et son client était dans l’appartement. ..

“Le procès devrait, par prédiction, débuter au palais de justice ‘Justicia’ en septembre 2022 à une date non encore désignée par la cour d’appel de Bruxelles”, a lâché vendredi un procureur fédéral.

“Justicia” est le nom donné à l’ancien siège de l’OTAN à Bruxelles et a été converti en un bâtiment judiciaire ultra-sûr pour accueillir ce procès à grande échelle.

Au moins un millier de personnes sont attendues. Les procureurs fédéraux ont déclaré avoir déjà identifié les familles de 964 civils et victimes qui ont été blessés ou traumatisés à la recherche d’une indemnisation pour les dommages.

En Belgique, contrairement à la France, les attentats ne sont pas jugés par une cour d’assise spécialement construite, mais sont soumis à un jury populaire comme tout autre crime, donc une organisation criminelle.C’est encore plus compliqué.

Il s’agit du deuxième procès de Salah Abdeslam en Belgique, où il a été condamné à 20 ans de prison pour avoir tiré sur un policier en 2018. La fusillade a eu lieu à Bruxelles le 15 mars 2016, trois jours avant son arrestation. Arrestation qui a conduit aux agissements de l’assaillant le 22 mars.

Utilise AFP et Reuters

Sarah Abdeslam et neuf autres prévenus renvoyés devant le tribunal de grande instance

Source link Sarah Abdeslam et neuf autres prévenus renvoyés devant le tribunal de grande instance

Back to top button