Économie

Trois choses à savoir sur le nouveau chef d’état-major des armées, Thierry Burkhard

L’armée française a un nouveau chef d’état-major. Le général Thierry Burkhard, 56 ans, est passé par la Légion étrangère et de nombreux théâtres d’opérations et a été remplacé jeudi 22 juillet. Général François Lucin Tor qui était dans ma tête Commandant une opération militaire de quatre ans.. Un profil atypique de ce poste prestigieux dans les forces armées qui ont été politisées ces dernières années. Voici trois choses que vous devez savoir sur le nouveau chef de l’armée française.

1Il était le chef de l’armée

Avant d’être nommé « Cema », le général Burkhard était déjà « Cemat », le chef d’état-major de l’armée. Le poste qu’il occupe depuis sa nomination par le président Emmanuel Macron de la République fin juillet 2019. Thierry Burkhard, de l’Armée, y serre les dents depuis sa sortie de l’Académie militaire de Saint-Cyr en 1988.Sa première mission : 2e régiment étranger de parachutistes Calvi (((Haute Corse)..

Au cours de sa carrière, Thierry Burghard a participé à de nombreuses opérations externes, notamment : L’ex-Yougoslavie, l’Irak, le Tchad, la Côte d’Ivoire et même l’Afghanistan. Il a également effectué sa mission en sol français. En 2002, il a été envoyé de cette manière A Cayenne en tant que chef des opérations du co-état-major militaire guyanais.

Au cours de ses deux années en tant que secrétaire d’armée, le général Berkhard a mis l’accent sur l’un de ses domaines d’expertise, la préparation opérationnelle. « La préparation à la guerre ne peut souffrir d’aucune approximation., a-t-il déclaré lors de sa prise de fonction en juillet 2019. “Nous ne nous reposerons jamais et ne développerons jamais l’esprit du guerrier. Le premier entraînement tactique, et l’entraînement qui sous-tend la force morale, sera notre priorité.”

2C’est un expert en communication

Thierry Burkhard a également fait ses armes auprès de l’ancien amiral “Semat” Edouard Guillau, qui a occupé ce poste de février 2010 à février 2014. Les militaires, conseillers en communication, connaissaient la gestion de crise et servaient d’interface entre les médias et les troupes françaises déployées dans toutes les directions en Afrique de l’Ouest, en Libye et surtout en Afghanistan.

Plus tard, le colonel Thierry Burghard s’est rendu compte que de 2009 à 2011, les journalistes français Stephen Taponier et Hervé Ghesquier prenaient le contrôle de sujets gênants comme la prise d’otage en Afghanistan. Chef d’état-major de l’armée Il a souligné le rappel de l’engagement de l’armée à la sécurité des otages.

Sans surprise modeste, Thierry Burkhard n’hésite pas à prendre la plume lorsque l’image de l’armée française est attaquée. Par exemple, en novembre 2019, il a écrit une lettre ouverte à la dessinatrice Lis, éditrice d’un magazine satirique. Charlie HebdoPour montrer son ressentiment après la publication de la caricature C’est ironique sur la mort de 13 soldats au Mali.

3Il obtient un poste très politique

Thierry Burghardt assume désormais le rôle d’une nouvelle interface entre le gouvernement et l’ensemble des troupes, en remplacement du général François Lucintor, qui n’a pas souhaité revenir comme chef d’état-major des armées avant cinq ans. Ce n’était pas toujours facile pour son prédécesseur, et ce n’était pas encore plus facile pour le général Pierre de Villiers, qui a posté de 2014 à 2017. Ce dernier a certainement démissionné avec grand succès. Protestez contre les coupes budgétaires importantes exigées par le gouvernement.

Au prestigieux Salon de l’Ecole-Militaire à Paris, il accueille le chef d’état-major de trois troupes, et le général Berkhard promet : “Unité d’armes et fraternité” Entre soldats. Son investiture intervient à un moment particulier pour l’armée française, qui a récemment été interrogée sur sa neutralité politique. 6 fin avril Le général à la retraite, encore mobilisable, signait en fait une tribune polémique. “S’effondrer” Du magazine français Valeur actuelle..

Thierry Burghardt Aussi, après l’annonce de la fin de l’opération Barkhane, la lutte contre les djihadistes au Sahel devrait reprendre pour refléter la suite donnée à l’opération Sentinelle, qui a débuté au lendemain de l’attentat terroriste. Charlie Hebdo, janvier 2015.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1407895342825011’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Trois choses à savoir sur le nouveau chef d’état-major des armées, Thierry Burkhard

Source link Trois choses à savoir sur le nouveau chef d’état-major des armées, Thierry Burkhard

Back to top button