Santé

Une étude britannique montre que le risque de Covid à long terme chez les enfants est très faible

L’Office for National Statistics, une agence britannique, a récemment publié des données rassurantes sur les Covids à long terme des enfants.

Une nouvelle qui rassure plusieurs parents. L’Office national de la statistique, l’équivalent de l’INSEE en France, a trouvé des données recueillies lors d’une enquête menée entre avril 2020 et août 2021 selon lesquelles les enfants contaminés étaient à faible risque d’infections à long terme.

Ainsi, la proportion d’enfants qui tombent malades 12 à 16 semaines après l’infection et présentent un de leurs symptômes (fièvre, maux de tête, arthralgies, perte du goût et de l’odorat, etc.) est de 3,2 % en 2 à 11 ans. .. 3% à 12-16 ans.

Presque aucun symptôme après 12 semaines

De plus, les enfants âgés de 2 à 11 ans, cette fois dans le groupe témoin, étaient plus susceptibles de développer des symptômes du Covid que les enfants du groupe infecté par le coronavirus : 2-11 ans dans le groupe témoin à 4,1%. 1,3 % des 12-16 ans du groupe témoin présentaient également des symptômes viraux.

Selon ces données britanniques, le nombre d’enfants infectés qui présentent des symptômes persistants pendant au moins 5 à 12 semaines après l’infection est également faible, 0,7 % entre 2 et 11 ans et 1,2 % entre 12 et 16 ans.

En plus de ces données, le National Bureau of Statistics précise que près de 3% des personnes infectées par le virus (tous âges confondus) présentent des symptômes 3 mois après l’infection.

Hugues Garnier journaliste de BFMTV

Une étude britannique montre que le risque de Covid à long terme chez les enfants est très faible

Source link Une étude britannique montre que le risque de Covid à long terme chez les enfants est très faible

Back to top button