Mode de vie

vidéo.La spécialiste de la peinture rupestre Carole Fritz fait une visite spéciale au centre de la grotte Chauvet vers la caméra

Poster 13 juin 2021 16:24

mettre à jour 13 juin 2021 16:25

Durée de la vidéo : 3 minutes

Article écrit par

C’est un voyage au centre de la terre qui conduit à la contemplation du « premier chef-d’œuvre de l’humanité ». Les scientifiques eux-mêmes n’ont accès à la grotte de l’Ardèche que trois semaines par an, donc le privilège offert aux français 2 téléspectateurs et internautes du site et de l’application franceinfo… du magazine “Dimanche 13h15” Extrait du 13 juin 2021.

L’équipe scientifique, dirigée par Carole Fritz, spécialiste des peintures murales, ne peut visiter la grotte Chauvet en Ardèche que trois semaines par an en raison des dangers du gaz. Le magazine “Dimanche 13h15” (replay) laisse une petite armée sur le seuil des portes blindées qui donnent accès au “premier chef-d’œuvre de l’humanité” réalisé par un homme qui a vécu il y a 36.000 ans.

Des chercheurs du CNRS, qui dirigent depuis 2018 l’étude des activités archéologiques nationales dans la grotte Chauvet-Pont d’Arc, filment exceptionnellement les téléspectateurs de France 2, les internautes du site, les descentes et visites de Franceinfomobile… Candidatures, rubrique “Magazines”. Elle rampe à quatre pattes, portant son sac à dos sur le dos et commence sa descente, et continue de se tenir au sommet de la cheminée avant de sauter dans les entrailles de la Terre avec une échelle. “Là, nous sommes arrivés à l’une des premières salles, où j’ai mis en lumière l’entrée naturelle de la cavité.”

“Nous essayons de comprendre pourquoi ces peintures sont sur le mur.”

“Ce sont de grandes salles… il y a de gros piliers ici, Carol Fritz explique avant de procéder à la seule lumière d’une torche qui donne un aperçu des chefs-d’œuvre de l’ascendance humaine au 21e siècle. Et ces magnifiques sols étincelants qui emprisonnaient un certain nombre d’ossements. “Les scientifiques tiennent la caméra alors qu’ils doivent se baisser pour enfin apparaître dans la galerie des bougies :” On voit la zone d’activité en arrière-plan d’un grand chercheur éclairé par des ballons

“Nous sommes face à une société éteinte et nous n’avons plus de haut-parleurs. Que faire ? Quand on fouille les ruines, on cherche ce qu’il y a à l’intérieur de nous, alors regarde les dessins et cherche la poubelle. À gauche. Nous sommes essayer de comprendre ces entreprises, ces savoir-faire humains, et les raisons représentées sur ces murs., expliquent les scientifiques qui dirigent le Centre de recherche et de recherche en art préhistorique Emile Cartailhak (CREAP) de l’Institut des sciences humaines et sociales de Toulouse (MSHS-T).

> Un replay du magazine d’information de France Télévisions est disponible sur le site franceinfo et dans la rubrique Magazine de son application mobile (iOS et Android).

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1407895342825011’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

vidéo.La spécialiste de la peinture rupestre Carole Fritz fait une visite spéciale au centre de la grotte Chauvet vers la caméra

Source link vidéo.La spécialiste de la peinture rupestre Carole Fritz fait une visite spéciale au centre de la grotte Chauvet vers la caméra

Back to top button