Auto

Vous souhaitez recharger votre voiture électrique en conduisant ?Stellantis croit en “L’Arenadelfuturo”

Autonomie et recharge. Ce sont deux freins majeurs au développement du véhicule électrique en France et dans le monde. Et l’un est la charge inductive dynamique, car les constructeurs automobiles recherchent plusieurs moyens de se débarrasser de ces freins. C’est-à-dire qu’il charge le véhicule électrique pendant la conduite.

A cet effet, Stellantis, qui prévoit d’investir 30 milliards d’euros dans des logiciels pour accompagner les projets d’électrification et de décarbonation, ouvrira le circuit « Arenadelfuturo » non loin de la bretelle de sortie de l’autoroute italienne A35. Relie Milan et Brescia.

Cette association d’acteurs (groupe franco-italien et partenaires internationaux, universités et acteurs institutionnels) n’est pas la première entreprise à tester la recharge dynamique par induction. En effet, Volvo en 2013 en parlait déjà, et en 2017 Renault a lancé l’expérience DEVC (Dynamic Electric Vehicle Charging) en construisant une piste d’essai qui s’adapte à cette technologie. , La longueur n’est que de 100m.

Ici, Stellantis et ses partenaires ouvrent une piste de 1 050 m de long pour la phase 3 du test du système « DWPT » (Dynamic Wireless Power Transfer). Grâce au DWPT, grâce au système de boucle placé sous l’asphalte, les véhicules électriques peuvent être rechargés « sans fil » en roulant sur des camions filaires. Ici, le camion est alimenté par 1 MW (mégawatts) de puissance. Pour que cette technologie fonctionne, les véhicules circulant sur cette nouvelle génération de routes doivent être équipés du « récepteur » approprié pour transférer l’énergie de l’infrastructure routière à la batterie. De plus, selon le communiqué de presse : “Dans le même temps, une connectivité élevée garantit une sécurité routière maximale en permettant un dialogue constant entre l’autoroute et les véhicules qui y circulent, grâce à la technologie Internet des objets (IoT). La surface de la route est également optimisée pour être plus durable sans affecter l’efficacité et l’efficience de la charge inductive.“”

Aussi, selon le communiqué, les premiers véhicules équipés sont la Fiat 500e et le bus Iveco E-Way.Il parcourt déjà quelques kilomètres et a des résultats plus que prometteurs“(Vraiment ? Quelques kilomètres ?)

Les premiers véhicules à tester le système sont la Fiat 500e et le bus Iveco E-Way.

Une idée fascinante sur papier

Anne-Lise Richard, responsable de Stellantis, une unité commerciale de mobilité électrique au niveau mondial, a déclaré :Il s’agit d’une solution de pointe qui apporte des réponses concrètes aux problèmes d’autonomie et de recharge qui affligent les clients. […] Nous accélérons actuellement le rôle qui définit la mobilité future, et dans cette optique, la technologie DWPT semble s’inscrire dans notre volonté de répondre spécifiquement aux besoins de nos clients. .. Charger une voiture en mouvement présente des avantages évidents en termes de temps de charge et de taille de batterie.“.

En principe, cette idée est certainement très séduisante. Par rapport à une voiture thermique, on a l’impression de conduire avec une station-service sur le toit, et a l’avantage de ne pas transporter de choses supplémentaires. En chargeant pendant la conduite, vous pouvez charger sans charger à la borne fixe, ou vous pouvez laisser un intervalle considérable. Pendant votre voyage de vacances, vous n’avez pas à vous soucier des dommages électroniques, et vous n’avez pas à attendre devant votre appareil occupé ou face à un appareil que vous n’utilisez pas souvent.

Cela vous permet de récupérer pratiquement la même quantité d’énergie que vous consommez, augmentant ainsi votre autonomie par un facteur 10. Renault a parlé quand il était possible de recharger à 20 kW en roulant à 100 km/h.

Et cela vous permet également de réduire la taille de la batterie. Ce dernier se charge en continu, vous n’avez donc pas besoin de transporter beaucoup de capacité pour aller loin. Cela permet de gagner du poids et d’améliorer l’efficacité, mais cela réduit également le prix des véhicules électriques.

Mais c’est le meilleur des mondes possibles. Qu’en est-il du coût de remplacement des routes et autoroutes actuelles par ces routes 2.0 ? Combien de temps faut-il pour exécuter ces projets? Dans quelle mesure cette technologie est-elle compatible avec les véhicules électriques actuels ?

Et qu’en est-il des performances de cette technologie ? C’est donc pour son côté “écologique”. Si vous devez envoyer 40 kW à votre voiture pour la recharger à 20 kW, ce n’est ni écologique ni économique.

Vous souhaitez recharger votre voiture électrique en conduisant ?Stellantis croit en “L’Arenadelfuturo”

Source link Vous souhaitez recharger votre voiture électrique en conduisant ?Stellantis croit en “L’Arenadelfuturo”

Back to top button